Bégard est une commune du département des Côtes d’Armor. Elle se trouve en Trégor dans le Grand Trégor. Elle se situe à 17 km au nord-ouest de Guingamp.

Mise à jour le 04/10/2022.

Des informations sur Bégard

Département : Côtes d’Armor
Arrondissement : Guingamp
Canton : Bégard
Intercommunalité : Guingamp Paimpol Agglomération

Pays historique
: Le Trégor
Pays traditionnel : Le Grand Trégor

Gentilé : Bégarrois, Bégarroises
Population : 4 809 hab. (fleche verte 2019) – 4 808 hab. (2017)
Densité : 132 hab./km²
Superficie : 36,41 km²

Adresse de la mairie : 2 Rue de la Résistance, 22140 Bégard
Site internet : www.ville-de-begard.fr

Communes limitrophes : PratCoatascornBrélidySaint-LaurentPédemec LouargatPluzunet

Quelques cartes
Carte de la Bretagne Carte du département du des Côtes d'Armor (22) en Bretagne. Carte du pays historique du Trégor en Bretagne.
fleche verte Voir toutes les cartes.

Toponymie de Bégard

L’origine du nom vient soit de l’anglais beggar, mendiant, étymologiquement improbable, soit du breton beg ar c’ha, le sommet de la côte, ou bez gwar, la tombe du géant, mais ces hypothèses restent problématiques.

En breton, la commune se nomme Bear.

Histoire de la commune de Bégard

Bâti sur un promontoire granitique couvert, à l’origine, d’une vaste forêt, Bégard tire sont histoire d’une importante abbaye cistercienne qui s’y implante en 1130.

Première maison de cet ordre en Bretagne, elle est à l’origine de la création de cinq autres abbayes « filles » parmi les plus influentes de Bretagne. Elle connaît au Moyen Âge une réelle prospérité et certains de ses abbés acquièrent une grande réputation : Vincent de Kerleau, conseiller des ducs de Bretagne, président de la cour des comptes ; ou Philippe de Coetquis, archevêque de Tours et compagnon de Jeanne d’Arc.

Comme la plupart des abbayes, Bégard souffre de la commende et connaît dans ses derniers temps une décadence spirituelle, que souligne, en contraste, son opulence foncière.

Après la Révolution, l’abbaye est achetée dans son intégralité par une négociant parisien, Étienne Le Boutteux du Mousseau, qui la préserve ainsi de tout démembrement. Cherchant à valoriser ce placement immobilier, l’acheteur réussit, en usant de ses influences politiques, à transforme Bégard en une nouvelle commune grâce à la fusion en 1793 de trois anciennes paroisses périphériques : Guénézan, Trézélan, et Botlézan. Les bâtiments de l’abbaye en deviennent le siège administratif.

En 1857, ils sont rachetés par les religieuses du Bon-Sauveur de Caen qui y installent un asile pour aliénées, progressivement transformé en un important centre hospitalier spécialisé qui a marqué, profondément l’économie et les mentalités bégaroises.

Jusqu’à cette époque, le terroir est cependant principalement agricole.

La rue de l'église dans le bourg de Bégard au début des années 1900.
La rue de l’église dans le bourg de Bégard au début des années 1900.

Blason de la commune de Bégard

Blason de la commune de Bégard.
Blason de la commune de Bégard.

Description
Ecartelé : au premier et au quatrième d’argent plain, au deuxième et au troisième d’azur à la quintefeuille d’or.
Source : wikipedia.org







Situation géographique

Catégories : Non classé