Botsorhel est une commune rurale du département du Finistère. Elle se situe à 18 km à l’est de la ville de Morlaix dans le pays du Trégor.

Mise à jour le 29/11/2023.

carré bleu Des informations sur Botsorhel

Département : Finistère
Arrondissement : Morlaix
Canton : Plouigneau
Intercommunalité : Morlaix Communauté

Pays historique
: Le Trégor
Pays traditionnel : Le Grand-Trégor

Gentilé
: Botsorhélois, Botsorhéloises
Population : 431 hab. (2020)
Densité : 17 hab./km²
Superficie : 25,64 km²

Adresse de la mairie
: 10 Place de l’Église, 29650 Botsorhel
Position : 48.526937 , -3.641199
Altitude : 199 m.
Site internet
: www.botsorhel.fr

Communes limitrophes : PlouigneauPlouégat-MoysanGuerlesquinPlougrasBolazecScrignacLannéanou

Quelques cartes
Carte de la Bretagne Carte du département du Finistère (29) en Bretagne. Carte du pays historique du Trégor en Bretagne.
fleche verte Voir toutes les cartes.

carré bleu Toponymie

Le nom de la localité de Botshorel est attesté sous les formes Bocorzer vers 1330, Botsorcher vers la fin du XIVe, Botsorher en 1504 et 1663.
Botsorhel dérive de Bod signifiant « demeure », « logis » et de sorc’hel « s’élever », mais d’après Guillaume Le Jean, Botsorhel signifierait, traduit en français « le buisson de la vallée sauvage ». Certains le font découler de Sorser (sorcier); d’autres donnent Sorc’hel comme dérivant du mot latin surgere (jaillir, émettre).

En breton, la commune se nomme Botsorc’hel.

carré bleu Histoire de la commune de Botsorhel

La première implantation humaine sur le territoire est attestée par les tumuli de la croix Saint-Ener qui remontent à l’âge du bronze. Les époques gauloises et gallo-romaine n’ont pas laissé de vestiges apparents.

La chapelle Saint-Ener est fondée vers l’an mille. Au Moyen Âge, les terres sont l’apanage de la maison de Bretagne. À la réformation et aux montres de 1427 à 1453, on mentionne que Derian est le seigneur de Trédillac, que Charuel est le seigneur de Kerahel, fondu en 1420 dans la maison de Penhoët, que Du Parc est le seigneur de Brévara et que Du Botglazec est le seigneur de Kermadio, fondu dans Coëtmen qui est un ramage de Penthièvre. La paroisse dépend alors de l’évêché de Tréguier.

Au XVIIIe siècle, l’abbé Calloet de Lanidy, mort vers 1750, fonde la chapelle Sainte-Anne, fermée à la Révolution et détruite. En 1854-1855, le bourg est atteint par une épidémie de choléra qui fait sept victimes. Aux XIXe et XXe siècles, le nombre de la population connaît des variations importantes, passant de 1 425 habitants en 1836 à 1 803 vers 1870 et 1 458 habitants en 1901.

Vue générale du bourg de Botshorel au début des années 1900.
Vue générale du bourg de Botshorel. Carte postale du début des années 1900.

carré bleu Situation géographique

La position de la commune de Botshorel. N’hésitez pas à naviguer sur cette carte pour faire de belles découvertes en Bretagne.

Catégories : CommunesFinistère