Daoulas est une commune du département du Finistère. Elle se trouve à 20 km au sud-est de la ville de Brest dans le pays de Cornouaille.

Mise à jour le 09/08/2022.

Des informations sur Daoulas

Département : Finistère
Arrondissement : Brest
Canton : Pont-de-Buis-lès-Quimerch
Intercommunalité : CC du pays de Landerneau-Daoulas

Pays historique : La Cornouaille
Pays traditionnel : Kernevodez

Gentilé
: Daoulasiens, Daoulasiennes
Population : 1 817 hab. (fleche verte 2019) – 1 786 hab. (2017)
Densité : 335 hab./km²
Superficie : 5,42 km²

Adresse de la mairie :
17 Route de Loperhet, 29460 Daoulas
Site internet
: www.daoulas.bzh

Communes limitrophes : DirinonSaint-UrbainIrvillacLogonna-Daoulas

Quelques cartes
Carte de la Bretagne Carte du département du Finistère (29) en Bretagne. Carte du pays historique de Cornouaille en Bretagne.
fleche verte Voir toutes les cartes.

Étymologie de Daoulas

L’origine du nom vient du breton dou ou daou, deux, et de glas évolué en las, ruisseau.
En breton, la commune se nomme Daoulaz.

Histoire de la commune de Daoulas

L’existence d’une villa sur les hauteurs de Saint-Roch témoigne d’une présence gallo-romaine jusqu’au IIe siècle.

En 690, Jâono, moine rescapé du meurtre perpétré par le seigneur du Faou, fonde le premier monastère.

Dès le XIe siècle, une motte féodale, située au milieu de la rivière, à laquelle succède bientôt un château en pierre, fait face au Moulin Pont, devenu moulin du Valy. Vers 1167, la présence de chanoines réguliers de Saint Augustin atteste l’existence d’une abbaye à l’emplacement du monastère primitif, abbaye sans doute fondée par les vicomtes du Léon, maître du château dès 1163, date à laquelle le vicomte du Faou y fut enfermé et y mourut de faim et de soif.

Un écrit de 1479 signale la destruction du château par les anglais.

Le 12 juillet 1792, l’abbaye, ses biens et ses dépendances, devenus bien nationaux, sont vendus à un particulier, à l’exception de l’église abbatiale Notre-Dame et des chapelles Sainte-Anne et Saint-Roch.

De 1865 à 1867, la construction du viaduc par la Compagnie de chemin de fer d’Orléans génère une activité importante. Avec la présence des ouvriers, la population passe, entre 1861 et 1866, de 684 à 1068 habitants. Quelques industries se développent. Des gisements de kaolin ayant été découverts, une faïencerie s’installe à Daoulas et fonctionne jusqu’en 1897.

Une usine de conserves, l’usine Madec, dont la base de l’imposante cheminée a été conservée, s’y installe également et parvient à poursuivre son activité jusque dans les années 1950.

La chapelle et la fontaine de l'abbaye de Daoulas.
La chapelle et la fontaine de l’abbaye de Daoulas. Carte postale du début des années 1900.

Situation géographique

Catégories : Non classé