Le Faou est une commune du département du Finistère. Homologuée « petite cité de caractère », elle se trouve à 17 km au nord de la ville de Châteaulin.

Mise à jour le 09/08/2022.

Des informations sur Le Faou

Département : Finistère
Arrondissement : Châteaulin
Canton : Pont-de-Buis-lès-Quimerch
Intercommunalité : CC Presqu’île de Crozon-Aulne maritime

Pays historique : La Cornouaille
Pays traditionnel : Pays Rouzic

Gentilé
: Faouistes
Population : 1 744 hab. (fleche verte 2019) – 1 727 hab. (2017)
Densité : 147 hab./km²
Superficie : 11,85 km²

Adresse de la mairie :
Place aux Foires, 29590 Le Faou
Site internet
: www.lefaou.bzh

Communes limitrophes : HanvecPont-de-Buis-lès-Quimerc’hRosnoën

Quelques cartes
Carte de la Bretagne Carte du département du Finistère (29) en Bretagne. Carte du pays historique de Cornouaille en Bretagne.
fleche verte Voir toutes les cartes.

Toponymie du Faou

L’origine du nom vient du latin fagus, en ancien breton fau, devenu fou ou faou, hêtre, ou de l’ancien breton pou, issu du latin pagus, pays.
En breton, la commune se nomme Ar Faou.

Histoire de la commune du Faou

La découverte, dans une villa, d’un poignard, d’une monnaie gauloise en or attribuée aux Osismes et de fragments de tuile témoigne de l’ancienneté du peuplement sur ce territoire.

Situé au fond d’un estuaire, avec un gué permettant de franchir le cours d’eau, Le Faou apparaîtrait dans une légende vers l’an 550, lorsque la région est christianisée. Bien qu’il compte seulement 275 hectares, le village est le siège d’une juridiction et d’un importante vicomté. En 1031, le vicomte du Faou est cité dans deux actes du cartulaire de Quimperlé.

Reconstruit au XVe siècle, pillé en 1596, le château de La Motte comportait encore au XVIIIe siècle l’un des bureaux de la juridiction où l’on venait payer ses redevances. Après 1404, les familles de Quellenec, de Guémadeuc, de Beaumanoir, de Rohan, de Richelieu et de Magon se partagent ce fief. Avec son tribunal qui se tient au premier étage des halles, ses dix études de notaire sous l’Ancien Régime, ses six foires annuelles, ses rez-de-chaussée de maison occupés par des boutiques et son relais de poste à cheval, Le Faou connaît une forte activité économique, fondée sur l’agriculture, l’exploitation forestière, le commerce et le trafic maritime.

Après 1631, les bois de la forêt du Cranou sont expédiés à l’arsenal de Brest. Les ports ne sont jamais des paroisses. Jusqu’en 1801, Le Faou est trève de Rosnoën. Autrefois trève de Hanvec, le bourg de Rumengol est rattaché au Faou depuis 1970.

La grande rue du Faou au début des années 1900.
Vue de la grande rue du Faou. Carte postale du début des années 1900.

Blason de la commune du Faou

Blason de la commune du Faou.
Blason de la commune du Faou.

Description
D’azur au léopard d’or.

Détail
Armes de la famille du Faou (XIe siècle)
Source : wikipedia.org





Situation géographique

Catégories : Non classé