Pont-de-Buis-lès-Quimerch est une commune rurale du département du Finistère. Elle se situe à 8 km au nord de la ville de Châteaulin, la commune fait partie du parc naturel régional d’Armorique.

Mise à jour le 09/08/2022.

Des informations sur Pont-de-Buis-lès-Quimerch

Département : Finistère
Arrondissement : Châteaulin
Canton : Pont-de-Buis-lès-Quimerch
Intercommunalité : CC Presqu’île de Crozon-Aulne maritime

Pays historique : La Cornouaille
Pays traditionnel : Pays Rouzic

Gentilé
: Pont-de-Buisiens, Pont-de-Buisiennes.
Population : 3 639 hab. ( 2019) – 3 792 hab. (2017)
Densité : 92 hab./km²
Superficie : 41,39 km²

Adresse de la mairie :
Esplanade du général de Gaulle, 29590 Pont-de-Buis-lès-Quimerch
Site internet
: www.pontdebuislesquimerch.fr

Communes limitrophes : Le FaouHanvecLopérecSaint-SégalDinéaultRosnoën

Quelques cartes
Carte de la Bretagne Carte du département du Finistère (29) en Bretagne. Carte du pays historique de Cornouaille en Bretagne.
fleche verte Voir toutes les cartes.

Toponymie de Pont-de-Buis-lès-Quimerch

L’origine du nom vient du pont sur la Douffine, Buis, qui rappelle la présence romaine, et de Quimerc’h, qui vient du breton kein, dos, et merh, pluriel de marh, cheval, qui signifie échine de chevaux, par référence au relief sur lequel l’ancien bourg était établi.
En breton, la commune se nomme Pont-ar-Veuzenn-Kimerc’h.

Histoire de la commune de Pont-de-Buis-lès-Quimerch

Pont-de-Buis n’est, au XVIIe siècle, qu’un hameau à proximité d’une chapelle dépendant de la paroisse de Saint-Ségal.

En 1688, les besoins militaires de Louis XIV conduisent l’intendant de la marine de Brest, Desclouzeaux, à transformer un moulin à blé en moulin à poudre tournant sur la Douffine. Cette nouvelle activité décide de l’expansion du site de Pont-de-Buis.

Fonctionnant d’abord de manière modérée, la poudrerie prend véritablement son essor après 1845. Fabriquant de la poudre noire jusqu’en 1887, elle se consacre ensuite aux nouvelles poudres sans fumée et emploie jusqu’à 5 000 personnes en période de conflits.

Ce développement industriel entraîne la croissance de la population. En 1909, le bourg de 1 500 habitants est érigé en paroisse puis, en 1949, en commune.

En janvier 1965, les paroisses de Logonna-Quimerc’h et de Quimerc’h lui sont annexées. Les traces de civilisations disparues, monnaies, fragments de tuiles, outils préhistoriques, tumuli ou camp retranché celte du Muriou, se trouvent principalement dans ces deux communes.

En 1975, une explosion détruit une partie des ateliers de la poudrerie.

Construction de l'église Sainte-Barbe à Pont-de-Buis-lès-Quimerch.
Construction de l’église Sainte-Barbe à Pont de Buis. Carte postale du début des années 1900.

Blason de la commune de Pont-de-Buis-lès-Quimerch

Blason de la commune de Pont-de-Buis-lès-Quimerch.
Blason de la commune de Pont-de-Buis-lès-Quimerch.

Description
De gueules au pont alaisé d’or, accompagné de quatre étoiles flamboyantes de cinq rais du même.

Détails
Le site blasonne « Pont d’or, en abîme, accompagné de quatre étoiles flamboyantes à six raies sur fond de gueule »(ortho respectée) mais dessine un pont alaisé, et des étoiles à cinq rais. Adopté en 1952 (et non modifié en 1965), le pont est « parlant », les étoiles d’or symbolisent la poudrerie créée par Colbert à l’origine du développement de la commune, et le fond de gueules la nature industrielle originelle (poudres et explosifs) de Pont-de-Buis.
Source : wikipedia.org

Situation géographique

Catégories : Non classé