Héric est une commune du département de Loire-Atlantique. Elle se trouve en Pays Nantais dans le Pays de Nantes. Elle se situe à 45 km au sud de la ville de Châteaubriant.

Des informations sur Héric

Département : Loire-Atlantique
Arrondissement : Châteaubriant-Ancenis
Canton : Nort-sur-Erdre
Intercommunalité : CC d’Erdre et Gesvres

Pays historique
: Le Pays Nantais
Pays traditionnel : Le Pays de Nantes

Gentilé : Héricoisn, Héricoises
Population : – 168 hab. (2018)
Densité : 83 hab./km²
Superficie : 73,93 km²

Adresse de la mairie : 12 rue de l’Océan, 44810 Héric
Site internet : www.heric.fr

Communes limitrophes : La ChevalleraisSaffréNort-sur-ErdreCassonGrandchamps-des-FontainesNotre-Dame-des-LandesBlain

Toponymie de Héric

L’origine du nom vient du latin hericus, hérisson, animal très présent sur la commune, ou de Jéricho, qui fonde une colonie à cet emplacement, ou du latin erice, bruyère des forêts et des landes.

En breton, la commune se nomme Hiereg.

Histoire de la commune de Héric

Dès l’antiquité, une implantation romaine développe une industrie du fer, de la brique et du verre sur le territoire de la commune. La paroisse d’Héric est probablement fondée en 549 par saint Félix, évêque de Nantes. En 1149, le prieuré Sainte-Honorine, situé au Bout-de-Bois, dans la forêt, est donné par Hoël, comte de Bretagne, à l’abbaye de Marmoutier (Indre-et-Loire).

En 1178, l’église paroissiale est offerte aux chanoines de la cathédrale Saint-Pierre de Nantes par l’évêque Robert II. Le territoire d’Héric constitue alors une châtellenie autonome, dotée d’une haute justice, qui dépend du comté de Nantes. En 1214, le seigneur Gaufroi et cinquante hommes de la commune combattent les Anglais à Bouvines.

En 1598, un maître verrier d’origine italienne, Jean Ferro, s’installe dans la forêt d’Héric afin d’être approvisionné en bois, matériau qui lui manquait à Nantes. Il fonde sa verrerie au château Gaillard, propriété des Rohan. Vers 1661, Louis XIV, de passage au château en compagnie de d’Artagnan, s’exclame devant le service en terre blanche des Rohan. Au XVIIe siècle, la châtellenie passe aux mains de la famille de Clisson, puis des Rohan-Gié, seigneurs protestants de Balin.

Au milieu du XVIIIe siècle, seuls quelques bois et landes subsistent, le reste ayant été dévasté par l‘utilisation massive des habitants. L’hiver très froid de 1769 engendre famine et épidémies qui déciment la population, puis la Révolution touche fortement la commune.
Au XIXe siècle, l’ouverture du canal de Nantes à Brest contribue au développement agricole du département. En 1899, le curé de la paroisse, l’abbé Henri Jolly, décide d’ériger, pour marquer la fin du siècle, une croix de bois haute de 17 mètres au lieu-dit Lintin.

Le château de la Courosserie sur la commune de Héric dans les années 1900.
Le château de la Courosserie sur la commune de Héric dans les années 1900.

Blason de la commune de Héric

Blason de la commune de Héric.
Blason de la commune de Héric.

Description
D’argent à la bande de sable chargée de trois molettes d’éperon d’or.
Source : wikipedia.org












Situation géographique

Catégories : Non classé