Massérac est une commune du département de Loire-Atlantique. Elle se trouve en Pays Rennais dans le Pays de Redon. Elle se situe à 46 km à l’ouest de la ville de Châteaubriant.

Des informations sur Massérac

Département : Loire-Atlantique
Arrondissement : Châteaubriant-Ancenis
Canton : Guémené-Penfao
Intercommunalité : Redon Agglomération

Pays historique
: Le Pays Rennais
Pays traditionnel : Le Pays de Redon

Gentilé : Masséracéens, Masséracéennes
Population : 691 hab. (2018)
Densité : 37 hab./km²
Superficie : 18,78 km²

Adresse de la mairie : 8 rue du Lavoir, 44290 Massérac
Site internet : www.mairie-masserac.fr

Communes limitrophes : La Chapelle-de-BrainLangonGuémené-PenfaoAvessac

Toponymie de Massérac

L’origine du nom est composé de l’anthroponyme latin Massinius et du suffixe -acum, désignant le lieu d’habitation.

En breton, la commune se nomme Merzhereg.

Histoire de la commune de Massérac

L’originalité de Massérac tient à son caractère exclusivement religieux, aucun seigneur laïc n’ayant jamais été en possession de la commune. Selon la légende, Massérac serait né d’un monastère fondé au IXe siècle par saint Benoît, moine originaire de Patras, en Grèce, sur les rives du lac de Murin, à l’emplacement de l’actuel village de Paimbu.

Après la mort de Benoît, en 845, la paroisse demeure indépendante jusqu’en 897, où elle est offerte par Alain le Grand, roi de Bretagne, aux moines de Redon en remerciement de leurs prières pour la guérison de son fils. Ces moines dirigent le village durant tout le Moyen Âge. Ils y prélèvent des impôts et y exercent la justice.

Le bourg se détache de Paimbu, situé en bordure du lac, dans un endroit plus élevé, plus sain et mieux protégé en cas d’inondation. Le marais couvre en effet 64% du territoire de la commune, soit 800 hectares. Les habitants ont longtemps vécu des richesses de son sol et des activités de chasse et de pêche sur le lac de Murin.

Malgré une cruelle épidémie de peste vers 1710, le peuplement se maintient. Cependant, au XXe siècle, les métiers traditionnels ne suffisent plus a assurer la subsistance de la population, qui s’est tournée vers des activités plus rentables, telles que le tourisme.

La grande rue du bourg de Massérac dans les années 1900.
La grande rue du bourg de Massérac dans les années 1900.

Blason de la commune de Massérac

Blason de la commune de Massérac.
Blason de la commune de Massérac.

Description
Parti : au premier, de gueules à la crosse d’abbé d’argent ; au second, d’or à la bécassine passante de sable ; au chef d’argent chargé de cinq mouchetures d’hermine de sable.
Source : wikipedia.org











Situation géographique

Catégories : Non classé