Pierric est une commune du département de Loire-Atlantique. Elle se trouve en Pays Rennais dans le Pays de Redon. Elle se situe à 31 km à l’ouest de la ville de Châteaubriant.

Des informations sur Pierric

Département : Loire-Atlantique
Arrondissement : Châteaubriant-Ancenis
Canton : Guémené-Penfao
Intercommunalité : Redon Agglomération

Pays historique
: Le Pays Rennais
Pays traditionnel : Le Pays de Redon

Gentilé : Pierricais, Pierricaises
Population : 989 hab. (2018)
Densité : 36 hab./km²
Superficie : 27,3 km²

Adresse de la mairie : 1 place de la Mairie, 44290 Pierric

Communes limitrophes : Langon Sainte-Anne-sur-VilaineGrand-FougerayDervalConquereuilGuémené-Penfao

Toponymie de Pierric

L’origine du nom évoque le sous-sol rocheux de la commune.

En breton, la commune se nomme Pierig.

Histoire de la commune de Pierric

Pierric est fondé durant les premiers siècles de l’ère chrétienne en bordure de la voie romaine qui reliait Blain au Grand-Fougeray. Les moines de Landévennec (Finistère Nord), fuyant avec les reliques de saint Guénolé devant l’invasion normande, l’empruntent au Xe siècle. Le village aurait été alors le site d’un miracle qui lui vaut de devenir, tout au long du Moyen Âge, un lieu de pèlerinage fréquenté. Au XIIe siècle, le seigneur local Olivier de Pontchâteau cède ses terres de Ballac et Brangoin, situées sur le ban de Pierric, aux moines de Redon.

Jusqu’au XVIIIe siècle, le développement du village reste pour autant limité. Placé à la confluence de trois rivières, traversé par un triple gué au lieu-dit Triguel, Pierric sert surtout de lieu de passage. Cependant, à cette date, débute l’exploitation des carrières ardoisières.

La commune connaît alors une période de prospérité. Au XIXe siècle, un moulin à eau s’installe sur l’étang de La Renouillère, à l’emplacement d’une digue que traverse à présent la route menant à Guémené-Penfao. Mais devant la concurrence d’autres sites d’extraction plus rentables, tels que Trélazé près d’Angers (Maine-et-Loire), ou le succès croissant de la tuile à bon marché, les carrières de Pierric doivent être abandonnées au début du XXe siècle. La commune, aux sols peu fertiles, perd ainsi la majorité de ses habitants.

L'église du bourg de Pierric dans les années 1900.
L’église du bourg de Pierric dans les années 1900.

Situation géographique

Catégories : Non classé