Plouisy est une commune des côtes d’Armor. Elle se trouve en Trégor dans le Petit Trégor. Elle est limitrophe avec la ville de Guingamp.

Des informations sur Plouisy

Département : Côtes d’Armor
Arrondissement : Guingamp
Canton : Guingamp
Intercommunalité : Guingamp Paimpol Agglomération

Pays historique
: Le Trégor
Pays traditionnel : Le Petit Trégor

Gentilé : Plouisyen, Plouisyennes
Population : 1 980 hab. (2017)
Densité : 84 hab./km²
Superficie : 23,63 km²

Adresse de la mairie : 4 Rue de la Mairie, 22200 Plouisy
Site internet : www.mairie-plouisy.fr

Communes limitrophes : Saint-LaurentKermoroc’hTrégonneauPabuGuingampGrâcesMoustéruTréglamusPédernec

Toponymie de Plouisy

L’origine du nom vient de l’ancien breton ploe, paroisse, et de saint Issey, ou du breton enes, île, ruisseau.

En breton, la commune se nomme Plouizi.

Histoire de la commune de Plouisy

Tandis que Ploumagoar occupe la rive droite du Trieux, Plouisy s’étire du nord au sud sur l’autre rive. Traversée par les voies romaines qui ont franchi la rivière à Guingamp grâce aux îlots et aux gués, la paroisse est défrichée après le XIe siècle.

La première mention écrite du toponyme date de 1330. Les seigneurs de Saint-Michel, les La Rivière, défendent leurs droits seigneuriaux contre la ville de Guingamp. La paroisse est principalement rurale et en 1675 ses paysans sont suspects de sympathie pour les Bonnets Rouges révoltés. En 1754, Julie de La Rivière épouse à Paris Gilbert Du Motier ; de cette union naît La Fayette.

La première municipalité de Plouisy est élue en 1790. Pendant la Révolution, l’un de ses prêtres, l’abbé Urvoy, est victimes des massacres de septembre 1792.

De nombreux actes de résistance, pendant le Seconde Guerre mondiale, valent à la commune une citation à l’ordre de la nation.

Le Manoir de Kernabat sur la commune de Plouisy au début des années 1900.
Le Manoir de Kernabat sur la commune de Plouisy au début des années 1900.

Situation géographique

Catégories : Non classé