Saint-Nazaire est une ville du département de Loire-Atlantique. Elle se trouve en Pays Nantais dans le Pays de Guérande. Elle se situe à 65 km à l’ouest de la ville de Nantes.

Des informations sur Saint-Nazaire

Département : Loire-Atlantique
Arrondissement : Saint-Nazaire
Canton : Saint-Nazaire-1, Saint-Nazaire-2
Intercommunalité : CA de la Région Nazairienne et de l’Estuaire

Pays historique
: Le Pays Nantais
Pays traditionnel : Le Pays de Guérande

Gentilé : Nazairiens, Nazairiennes
Population : 70 619 hab. (2018)
Densité : 1 509 hab./km²
Superficie : 46,79 km²

Adresse de la mairie : Place François Blancho, 44600 Saint-Nazaire
Site internet : www.saintnazaire.fr

Communes limitrophes : PornichetLa Baule-EscoublacSaint-André-des-EauxSaint-JoachimTrignacMontoir-de-Bretagne

Toponymie de Saint-Nazaire

L’origine du nom vient de Saint-Nazaire, qui voyagea avec Celse et évangélisa les populations. Leurs corps sont découverts près de Milan en 395.

En breton, la commune se nomme Sant-Nazer.

Histoire de la ville de Saint-Nazaire

À l’instar du tumulus de Dissignac, un ensemble mégalithe composé d’un dolmen et d’un menhir au centre de la ville de Saint-Nazaire témoigne que le territoire était habité à la Préhistoire. La tradition maritime de la ville remonte au Moyen Âge avec les premiers pilotes de navire surnommés « les nautes de la Loire ».

Le village d’origine du XVe siècle correspond au quartier du Petit-Maroc. La construction navale prend naissance le long des rives de la rivière du Brivet au XVIIIe siècle avec, à Méan, trois chantiers traditionnels de marine en bois. Les familles de pilotes originaires de Belle-Isle s’installent à cet endroit au XIXe siècle. À l’époque, l’infrastructure portuaire s’édifie à l’emplacement d’une succession d’anses naturelles de la rive nord de l’estuaire.

Un môle d’abri en 1835, avec son phare construit dans le prolongement du village, permet un meilleur accostage des navires. Entre 1856 et 1870, la population urbaine passe de 600 à 18 000 habitants. Entre 1862 et 1866, le constructeur écossais John Scott implante un chantier naval « clef en main » sur le site de Penhoët afin de construire cinq paquebots pour la Compagnie générale transatlantique. Le premier navire construit à Penhoët est le paquebot Imperatrice-Eugénie lancé en 1864.

L’activité balnéaire se développe à la fin du XIXe siècle, avec les villas sur le front de mer, le casino des Mille Colonnes, et vingt plages. Pendant l’entre-deux-guerres, une flottille de bateaux de pêche se sédentarise dans le port. À partir de s années 1930, le quartier ouvrier de Méan-Penhoët est le centre d’une culture ouvrière aux traditions laïques, avec les activités de l’Union Méan-Penhoët (UMP).

L’industrie aéronautique naît à l’initiative des chantiers navals qui cherchent à diversifier leurs activités pendant l’entre-deux-guerres. L’ingénieur Yves Jan-Kerguistel est le père de la série des hydravions Loire construits pendant les années 1930 par la société Loire-Aviation.

En 1942 et 1943, la ville est détruite à plus de 85 % par les bombardements alliés. La présence de la base sous-marine est la cause de la constitution de la poche de Saint-Nazaire qui est libérée le 11 mai 1945 par les troupes américaines et par les résistants.

Les chantiers Loire et Penhoët fusionnent en 1955 pour créer les chantiers de l’Atlantique. La population se mobilise contre le chômage en 1964. La vie des bassins est désormais dominée par les activités du terminal frigorifique dont le bâtiment a été construit par les troupes américaines en 1917, ainsi que par une usine de fabrication de tourteaux de soja et par un terminal fruitier. Depuis 1971, l’unité de l’Aérospatiale construit à Saint-Nazaire des tronçons d’avions Airbus.

Vue du port de Saint-Nazaire dans les années 1900.
Vue du port de Saint-Nazaire dans les années 1900.

Blason de la ville de Saint-Nazaire

Blason de la commune de Saint-Nazaire.
Blason de la commune de Saint-Nazaire.

Description
D’azur à la nef équipée et habillée d’argent voguant sur une mer du même mouvant de la pointe, la voile chargée d’une clef de sable posée de fasce ; au chef d’argent chargé de cinq mouchetures d’hermine de sable et d’une clef d’or brochant en fasce sur les mouchetures, le panneton à senestre vers la pointe et découpé en croix.
Source : wikipedia.org









Situation géographique

Catégories : Non classé