Theix-Noyalo est une commune nouvelle du département du Morbihan. Elle se trouve en Pays Vannetais dans le Haut-Vannetais. Elle est composée des communes de Theix et Noyalo.

Des informations sur Theix-Noyalo

Département : Morbihan
Arrondissement : Vannes
Canton : Séné
Intercommunalité : Golfe du Morbihan – Vannes Agglomération

Pays historique
: Le Vannetais
Pays traditionnel : Le Haut-Vannetais

Population : 7 966 hab. (2017)
Densité : 153 hab./km²
Superficie : 52,06 km²

Adresse de la mairie : Rue du Général de Gaulle, 56450 Theix-Noyalo
Site internet : www.theix-noyalo.fr

Communes limitrophes : Saint-NolffTréffléanSulniacLauzachLa Trinité-SurzurSurzurLe HézoSénéVannes

Toponymie de Theix

On prononce « tex » en français et têiss en breton. La prononciation française est récente et purement livresque : la substitution d’un x au s final n’avait d’autre objet à l’origine que de signaler que ce s n’était pas muet (comme dans « radis ») mais prononcé (comme dans « dix »). Le groupe –eis en breton ne pouvant provenir que d’un groupe –exu en latin, il faut supposer l’emprunt par les Bretons d’un nom latin Texus, qui toutefois n’est pas attesté et reste inexpliqué.

En breton, la commune se nomme Teiz.

Toponymie de Noyalo

L’origine du nom vient d’un pluriel vieux-breton noialou, de noal, lui-même issu d’un mot gaulois novioialo, « a nouvelle clairière », qui a donné Neuil ou Nieul en domaine d’Oil et Noyal en Bretagne orientale.

En breton, la commune se nomme Noal.

Histoire de la commune de Theix

Très étendue aux porte de Vannes, Theix fut peuplé dès les temps préhistoriques qui y ont laissé plusieurs menhirs et quelques lechs, aujourd’hui en ruine. La présence romaine est aussi attestée par des vestiges de fortifications signalés à proximité de la voie Vannes-Nantes, à Talhouët, fouillé en 1888, à Kevaudran et Brangolo.

Les Bretons y pénètrent au VIe siècle. À la réorganisation religieuse qui fait suite aux invasions normandes, au XIe siècle, Theix entre, comme Surzur, dans le fief temporel de l’évêque de Vannes et y reste jusqu’à la Révolution, mais une vingtaine de seigneuries s’y établissent, dont les principales sont Le Plessis-Josso, Salarun et Bonervaud. Les communautés religieuses y possèdent beaucoup de propriétés qui sont vendues lors de la Révolution et la paroisse est érigée en commune.

Theix a connu un grand essor du fait de sa situation à l’est de l’agglomération de Vannes.

Panorama sur la commune de Theix au début des années 1900.
Panorama sur la commune de Theix au début des années 1900.

Histoire de la commune de Noyalo

Le peuplement du pays de Noyalo remonte à la plus haute Antiquité, en témoignent les stèles de l’âge du fer et les tronçons de la voie romaine Nantes – Vannes et de son raccordement vers Port-Noyalo.

Au début du deuxième millénaire, Noyalo est séparé de Surzur et, dans la deuxième moitié du XVe siècle, les revenus de la paroisse sont affectés aux chanoines de Vannes pour l’entretien de la psalette qu fournit des enfants de chœur pour les offices de la cathédrale. En 1790, Noyalo devient commune à part entière.

Blason de la commune de Theix

Blason de la commune de Theix.
Blason de la commune de Theix.

Description
Tranché de gueules plain et d’argent à quatre pals d’azur ; à la cotice d’argent brochant sur la partition chargée de cinq mouchetures d’hermine de sable dans le sens de la bande.
Source : wikipedia.org




Blason de la commune de Noyalo

Blason de la commune de Noyalo.
Blason de la commune de Noyalo.

Description
Tranché de gueules à une roue de timonier de sable, et d’azur à une loutre d’or sautante et ployée ; une cotice d’argent en bande, chargée de cinq mouchetures d’hermine de sable dans le sens de la bande, brochante sur la partition.
Source : wikipedia.org





Situation géographique

Catégories : Non classé