Trémeheuc est une commune du département d’Ille-et-Vilaine. Elle se trouve en Pays de Dol dans le Dolois. Elle se situe à 48 km au sud-est de la ville de Saint-Malo.

Des informations sur Trémeheuc

Département : Ille-et-Vilaine
Arrondissement : Saint-Malo
Canton : Combourg
Intercommunalité : CC Bretagne Romantique

Pays historique
: Le Pays de Dol
Pays traditionnel : Le Dolois

Gentillé : Trémeheucois, Trémeheucoises
Population : 345 hab. (2018)
Densité : 57 hab./km²
Superficie : 6,05 km²

Adresse de la mairie : 4 Rue du taillis, 35270 Trémeheuc
Site internet : www.tremeheuc.fr

Communes limitrophes : EpiniacBroualanCuguenCombourgLourmaisBonnemain

Toponymie de Trémeheuc

L’origine du nom vient de tré, « trève », partie de paroisse, et de l’anthroponyme Maoc ou Méheuc.

En breton, la commune se nomme Tremaeg.

Histoire de la commune de Trémeheuc

Les plus anciennes traces d’activité remontent à l’époque gallo-romaine avec des gisements de tegulae à La Favrie, Le Bas-Châtaignier, Le Rocher-Mazier et La Gallerie où se trouve une motte médiévale. Une autre motte subsistait dans le bourg au XIXe siècle.

Trémeheuc doit son origine à la fondation d’un des plus vieux monastères bretons érigé au VIe siècle par Maoc. L’église, dédiée à saint Martin, et le monastère font l’objet en 1503 d’une donation aux moines bénédictins de Saint-Florent-de-Saumur qui transforment le tout en prieuré. La terre et seigneurie du Châtaignier s’étendent en Trémeheuc, Combourg et Saint-Léger. Elle relève de la seigneurie de Combourg qui possède au XVIIe siècle à Trémeheuc cinq cents journaux de landes et sur l’une d’elles y a établi sa justice patibulaire.

En 1805 l’ancienne paroisse disparaît pour être rattachée au territoire de Cuguen. Une ordonnance royale du 16 avril 1826 la rétablit. Trémeheuc, peuplé d’environ 276 âmes en 1696, compte 472 habitants en 1876.

La commune connaît une petite industrie granitière qui fait travailler 25 tailleurs de pierre en 1881. Cette activité entame son déclin à la veille de la Première Guerre mondiale tandis qu’une fabrique de moulin à blé noir, Gagnard, subsiste plus avant dans le XXe siècle.

L'église Saint-Martin dans le bourg de Trémeheuc au début des années 1900.
L’église Saint-Martin dans le bourg de Trémeheuc au début des années 1900.

Situation géographique

Catégories : Non classé