Basse-Goulaine est une commune du département de Loire-Atlantique. Elle se trouve en Pays Nantais dans le Vignoble. Elle se situe à 9 km à l’est de la ville de Nantes.

Des informations sur Basse-Goulaine

Département : Loire-Atlantique
Arrondissement : Nantes
Canton : Saint-Sébastien-sur-Loire
Intercommunalité : Nantes Métropole

Pays historique
: Le Pays Nantais
Pays traditionnel : Le Vignoble

Gentilé : Goulainais, Goulainaises
Population : 9 093 hab. (2018)
Densité : 662 hab./km²
Superficie : 13,74 km²

Adresse de la mairie : 25 rue de la Razée, 44115 Basse-Goulaine
Site internet : www.basse-goulaine.fr

Communes limitrophes : Saint-Sébastien-sur-LoireNantesSainte-Luce-sur-LoireSaint-Julien-de-ConcellesHaute-GoulaineVertou

Toponymie de Basse-Goulaine

L’origine du nom vient de la rivière la Goulaine et de sa position topographique

En breton, la commune se nomme Goueled-Goulen.

Histoire de la commune de Basse-Goulaine

Le mégalithe de la Pierre Frite atteste une occupation humaine ancienne du territoire. Sa situation sur la rive gauche de la Loire entraîne par la suite le passage de différentes civilisations.

Entre le XIIe et le XIIIe siècle, la paroisse de Basse-Goulaine est fondée. En 1287 sont distinguées pour la première fois les deux paroisses de Goulaine. Celle de Basse-Goulaine, Saint-Brice, dépend du doyenné de Clisson et a pour autorité l’évêque de Nantes. L’apparition du village, précédé par des habitats isolés, est située à la même époque. Il possède alors une église et un cimetière.

Basse-Goulaine dépend des seigneurs de Clisson, propriétaire de l’Épine-Gaudin. Le plus célèbre d’entre eux est Olivier V (1336-1407), connétable de France en 1380. Confisqué par le duc de Bretagne Jean V, Basse-Goulaine est rattaché à son domaine. En 1594, vendue à Gabriel de Goulaine, la paroisse passe sous la mouvance de cette puissante famille.

Aux XVIIe et XVIIIe siècles, la commune sert de résidence aux bourgeois nantais, hommes de justice ou de commerce. Le chemin de fer, avec la ligne du Petit Anjou exploitée de 1893 à 1955, contribue à faire du village un lieu dont le renom repose sur les restaurants.

À plusieurs reprises au XXe siècle, la commune est victime d’inondations, les plus importantes étant celles de 1910 et de 1936. La rivière est fréquentée par les chalands qui approvisionnent Nantes en chaux.

Lors de la Seconde Guerre mondiale, la ville sert d’accueil à des populations réfugiées. Encore tournée vers le maraîchage mais comprise dans l’agglomération nantaise, Basse-Goulaine est une commune rurbaine.

Scène de vie dans le bourg de Basse-Goulaine dans les années 1900.
Scène de vie dans le bourg de Basse-Goulaine dans les années 1900.

Blason de la commune de Basse-Goulaine

Blason de la commune de Basse-Goulaine.
Blason de la commune de Basse-Goulaine.

Description
Coupé : au premier, d’argent au pelven adextré de sa pierre ronde, le tout d’azur ; au second, d’azur à un brochet d’argent posé en fasce.
Source : wikipedia.org











Situation géographique

Catégories : Non classé