Berrien est une commune rurale du département du Finistère. Elle se trouve à 22 km au nord-ouest de Carhaix dans le Pays du Poher.

Mise à jour le 10/08/2022.

Des informations sur Berrien

Département : Finistère
Arrondissement : Châteaulin
Canton : Carhaix-Plouguer
Intercommunalité : CC Monts d’Arrée Communauté

Pays historique
: La Cornouaille
Pays traditionnel : Le Poher

Gentilé
: Berriennois
Population : 892 hab. ( 2019) – 919 hab. (2017)
Densité : 16 hab./km²
Superficie : 56,42 km²

Adresse de la mairie
: 1 Rue des Écoliers, 29690 Berrien
Site internet
: www.berrien.fr

Communes limitrophes : Plounéour-MénezLe Cloître-Saint-ThégonnecScrignacPoullaouenHuelgoatLa Feuillée

Quelques cartes
Carte de la Bretagne Carte du département du Finistère (29) en Bretagne. Carte du pays historique de Cornouaille en Bretagne.
fleche verte Voir toutes les cartes.

Toponymie de Berrien

Cité dans le cartulaire de Landévenneg sous le nom de Plebs Berriun au XIe siècle, Berrien, dont le toponyme a été conservé à l’identique en français, semble provenir de l’anthroponyme Berriona.
Le nom breton de la commune est Berrien.

Histoire de la commune de Berrien

Berrien est l’un des centre importants de l’âge du bronze en Bretagne. Sur les cinq cents sépultures bretonnes qui datent de cette époque, cinquante-trois ont été retrouvées sur le territoire de Berrien.

L’âge du fer et l’époque gallo-romaine y laissent également de nombreuses traces. À partir du haut Moyen Âge, Berrien fait partie de la paroisse primitive de Plouénez, qui s’étale des crêtes des monts d’Arrée au cours de l’Aulne. Au VIIe siècle, sainte Berrione lui lègue mystérieusement son nom. Inconnue en Bretagne, elle a surtout vécu comme ermite en Cornouailles.

Au VIIe siècle, saint Herbot, le moine guérisseur, vient y finir sa vie. Berrien devient une paroisse indépendante à compter du XIe siècle, à la suite du démembrement de Plouénez.

Elle dépasse alors les 12 500 hectares. Cité dans le Cartulaire de Landévennec au XIe siècle, Berrien englobe les trèves de Huelgoat, de Botmeur, de Locmaria et de la paroisse de La Feuillée. Au XIIe siècle, cette dernière est accordée aux moines hospitaliers par les ducs de Bretagne.

Tout au long du Moyen Âge, Berrien est maintenu sous contrôle religieux dont l’organisation rejaillit sur la vie rurale. La paroisse devient, au XVIe siècle, l’une des seize prébendes de Quimper.

Hostile à la Révolution, elle est démembrée lors du Concordat. Elle trouve un nouvel essor au XXe siècle grâce à ses carrières de kaolin.

Sortie de l'église Saint-Pierre pour un mariage sur la commune de Berrien.
Sortie de l’église Saint-Pierre de Berrien pour un mariage. Carte postale du début des années 1900.

Blason de la commune de Berrien

Blason de la commune de Berrien.
Blason de la commune de Berrien.

Description
D’argent aux trois jumelles de gueules, au franc-canton d’or chargé d’un lion de sable.
Détail
Armoiries de la famille des Berrien.
Source : wikipedia.org





Situation géographique

Catégories : Non classé