Botmeur est une petite commune rurale du département du Finistère. Elle se trouve dans les Monts d’Arrée dans le Pays Poher.

Mise à jour le 09/08/2022.

Des informations sur Botmeur

Département : Finistère
Arrondissement : Châteaulin
Canton : Carhaix-Plouguer
Intercommunalité : CC Monts d’Arrée Communauté

Pays historique
: La Cornouaille
Pays traditionnel : Le Poher

Gentilé
: Botmeuriens, Botmeuriennes
Population : 218 hab. (fleche verte 2019) – 215 hab. (2017)
Densité : 16 hab./km²
Superficie : 13,62 km²

Adresse de la mairie
: Salou, 29690 Botmeur

Communes limitrophes : SizunCommanaPlounéour-MénezLa FeuilléeBrennilisBraspartsSaint-Rivoal

Quelques cartes
Carte de la Bretagne Carte du département du Finistère (29) en Bretagne. Carte du pays historique de Cornouaille en Bretagne.
fleche verte Voir toutes les cartes.

Toponymie de Botmeur

L’origine du nom vient du vieux breton bot, le résidence, et meur, grand.
En breton, la commune se nomme Boneur.

Histoire de la commune de Botmeur

Botmeur fait d’abord partie de la paroisse primitive de Ploumenez, ou Plouénez, qui s’étend sur le versant sud des monts d’Arrée.

Après son démembrement, il appartient à l’immense paroisse de Berrien. La création de la paroisse de La Feuillée, au XIIe siècle, le sépare de sa paroisse mère. Botmeur se retrouve enclavé entre Brasparts, La Feuillée et l’évêché du Léon au nord.

Il ne possède aucun titre, et ses habitants doivent emprunter un long chemin dans la montagne pour assister aux messes de l’église paroissiale, à Berrien. Le village est situé au fond d’une cuvette occupée par les marais du Yeun-Elez, dont la tourbe extraite sert à l’industrie domestique. L’imagination populaire voit dans ces étendues mornes et trompeuses où bouillonnent des source une terre diabolique.

La famille de Botmeur, issue d’ancienne chevalerie, est signalée dès 1426. Elle se fond finalement, au début du XVIIIe siècle, dans celle de La Marche.

À la fin du XVIIIe siècle, à la suite de nombreuses requêtes des habitants et de la pétition de 1779 adressée par Mgr de La Marche, évêque du Léon et seigneur de Botmeur, à Conen de Saint-Luc, l’évêque de Quimper, un desservant permanent est nommé à la chapelle du village, qui n’est toutefois toujours pas élevé au rang de trève.

La paroisse de Botmeur est finalement créée en 1837, et la commune naît en 1851. En 1854, le territoire de Botcador et le Ménez Kador, qui forme, avec ses 384 mètres, le point culminant de Bretagne, sont détachés de Brasparts au profit de Botmeur.

La commune s’enrichit dès lors grâce au négoce des chiffons qui vont approvisionner les moulins à papier de la région de Morlaix, complété, à partir de 1900 jusqu’en 1950, par l’exploitation de la tourbe.

Blason de la commune de Botmeur

Blason de la commune de Botmeur.
Blason de la commune de Botmeur.

Description
D’argent au lion de gueules, accompagné de quatre mouchetures d’hermine de sable posées une en chef, une à dextre, une à senestre, et une en pointe.
Détail
En janvier 2008, le maire a fait part de la décision du conseil municipal de créer un blason communal inspiré en partie des armoiries de la famille de Botmeur (qui portait « Ecartelé aux I et IV d’or au lion de gueules, et aux II et III d’argent au lion de gueules » et avait pour devise « Délivrez-moi de la gueule des lions »), représentant « un lion de gueules sur fond argenté avec quatre hermines ».
Source : wikipedia.org

Situation géographique

Catégories : Non classé