Carnoët est une commune du département des Côtes d’Armor. Elle se trouve en Cornouaille dans le Pays Fisel. Elle se situe à 40 km au sud-ouest de Guingamp.

Mise à jour le 04/10/2022.

Des informations sur Carnoët

Département : Côtes d’Armor
Arrondissement : Guingamp
Canton : Callac
Intercommunalité : Guingamp Paimpol Agglomération

Pays historique
: La Cornouaille
Pays traditionnel : Le Pays Fisel

Gentilé : Carnoëtois, Carnoëtoises
Population : 653 hab. ( 2019) – 661 hab. (2017)
Densité : 16 hab./km²
Superficie : 42,06 km²

Adresse de la mairie : 7 Place de la Mairie, 22160 Carnoët

Communes limitrophes : Scrignac Plourac’hPlusquellecDuaultLocarnTrébivanTreffrinPlounévézelPoullaouen

Quelques cartes
Carte de la Bretagne Carte du département du des Côtes d'Armor (22) en Bretagne. Carte du pays historique de Cornouaille en Bretagne.
fleche verte Voir toutes les cartes.

Toponymie de Carnoët

L’origine du nom vient du breton carn, rocher, et coat, bois ; ou dérivé du moyen breton carn, charnier, cimetière.

En breton, la commune se nomme Karnoed.

Histoire de la commune de Carnoët

Les trois tumuli de Trélan (I. M. H. 1971) sont les plus anciennes traces d’occupation, à l’âge du bronze, du site de Carnoët. Par la suite, les armées romaines aménagent un camp sur la colline Saint-Gildas. Les substructions d’une villa dotée de thermes avec conduits d’hypocauste ont été mises au jour et attestées en 1959, puis à nouveau enterrées.

À proximité passent plusieurs voies romaines, l’une reliant Carhaix au Yaudet, une autre probablement Vannes à Morlaix. Des restes de voies pavée en ont été exhumés à Rospellem.

En 1197, la colline du Tossen-Saint-Veltas est le théâtre de la bataille opposant les Bretons aux troupes du roi Richard Cœur de Lion, où auraient péri huit mille Anglais.

Issue du démembrement de la paroisse primitive de Plourac’h, la paroisse de Carnoët a pour trève Saint-Corentin et appartient au diocèse de Quimper. Elle est mentionnée pour la première fois en 1441, un an après la mort de Pierre VIII, baron de Rostrenen et seigneur de Carnoët. Les deux territoires resteront aux mains de la même famille jusqu’en 1656. Cette seigneurie s’étend sur les deux paroisses de Carnoët et de Plourac’h, et relève du domaine de Carhaix.

Au XVIIe siècle commence l’exploitation des mines de plomb argentifère de Poullaouën (Finistère). Plusieurs galeries sont creusées par des forçats du bagne de Brest, et la mine reste ouverte jusqu’à la fin du XIXe siècle.

Blason de la commune de Carnoët

Blason de la commune de Carnoët.
Blason de la commune de Carnoët.

Description
D’or à la montagne de trois coupeaux de gueules, sommée d’une tour de sable ; chapé de gueules.
Source : wikipedia.org








Situation géographique

Catégories : Non classé