Fay-de-Bretagne est une commune du département de Loire-Atlantique. Elle se trouve en Pays Nantais dans le Pays de Nantes. Elle se situe à 50 km au sud-ouest de la ville de Châteaubriant.

Des informations sur Fay-de-Bretagne

Département : Loire-Atlantique
Arrondissement : Châteaubriant-Ancenis
Canton : La chapelle-sur-Erdre
Intercommunalité : CC d’Erdre et Gesvres

Pays historique
: Le Pays Nantais
Pays traditionnel : Le Pays de Nantes

Gentilé : Fayens, Fayennes
Population : 3 647 hab. (2018)
Densité : 56 hab./km²
Superficie : 64,81 km²

Adresse de la mairie : 11 Rue de la Mairie, 44130 Fay-de-Bretagne
Site internet : www.fay-de-bretagne.fr

Communes limitrophes : BouvronBlainNotre-Dame-des-LandesVigneux-de-BretagneLe Temple-de-BretagneMalvilleSavenay

Toponymie de Fay-de-Bretagne

L’origine du nom vient du latin fagus, hêtre.

En breton, la commune se nomme Faouell.

Histoire de la commune de Fay-de-Bretagne

La présence humaine à la fin de l’âge du fer sur le territoire de Fay est attestée par la découverte en 1969 des poteries de l’Alnais. La motte du Châtel, disparue, et celle de La Violaye sont probablement des témoins du haut Moyen Âge.

Noël-Yves Tonnerre et, avant lui, Léon Maître ont émis l’hypothèse que le territoire de Bouvron serait issu d’un démembrement de celui de Fay. À l’appui de leur thèse, ils évoquent le curieux tracé des limites des deux paroisses et le fait que le chef-lieu de Bouvron soit excentré.

Aux XIIIe et XIVe siècles, la population augmente avec le défrichement des terres. Cependant, à la veille de la Révolution, la densité est encore faible : 30 habitants au km². Cela s’explique par les nombreux bois et landes qui couvrent encore à l’époque une partie du territoire. La principale seigneurie était La Violaye, les autres seigneuries et terres nobles étaient : La Babinais, Baudouët, La Briançais, Le Châtel, Châtillon, La Joue, Launay, La Merchandais, Maure, La Mordelais, Le Pont-Rouault. Toutes étaient vassales de la châtellenie de Blain.

Les cahiers de doléances traduisent une certaine agressivité vis-à-vis du clergé. Sept bénéfices ecclésiastiques appartenaient à des prêtres étrangers à la paroisse et le tiers des dîmes paroissiales revenait aux chanoines de la cathédrale. En 1792, la municipalité de Fay dénonce au Directoire du département le recteur de Bouvron, Siméon Delamarre, qui avait été vicaire de Fay pendant vingt-deux ans.

En 1871, le territoire de Fay est diminué de 2 525 hectares pour former une partie de la nouvelle commune de Notre-Dame-des-Landes. L’agriculture reste la principale activité économique de la commune.

La rue de la poste dans le bourg de Fay-de-Bretagne dans les années 1900.
La rue de la poste dans le bourg de Fay-de-Bretagne dans les années 1900.

Blason de la commune de Fay-de-Bretagne

Blason de la commune de Fay-de-Bretagne.
Blason de la commune de Fay-de-Bretagne.

Description
Parti : au premier, d’argent à un arbre arraché de sinople accompagné de sept mouchetures d’hermine de sable, trois en chef et quatre en pointe 2 et 2 ; au second, de gueules à un croissant de vair.
Source : wikipedia.org










Situation géographique

Catégories : Non classé