Geneston est une commune du département de Loire-Atlantique. Elle se trouve en Pays Nantais dans le Vignoble. Elle se situe à 21 km au sud de la ville de Nantes.

Des informations sur Geneston

Département : Loire-Atlantique
Arrondissement : Nantes
Canton : Saint-Philbert-de-Grand-Lieu
Intercommunalité : CC de Grand Lieu

Pays historique
: Le Pays Nantais
Pays traditionnel : Le Vignoble

Gentilé : Genestonnais, Genestonnaises
Population : 3 648 hab. (2018)
Densité : 454 hab./km²
Superficie : 8,04 km²

Adresse de la mairie : 37 rue Jean Baptiste Legeay, 44140 Geneston
Site internet : www.geneston.fr

Communes limitrophes : Le BignonMontbertSaint-ColombanSaint-Philbert-de-Grand-LieuLa Chevrolière

Toponymie de Geneston

L’origine du nom vient du latin genista, genêt.

En breton, la commune se nomme Banaleg-ar-Gevred.

Histoire de la commune de Geneston

La présence de l’homme sur le site de Geneston est attestée au Mésolithique, au Néolithique et à l’âge du bronze par des morceaux de silex, des poignards et divers objets trouvés sur la commune.

Au Ve siècle, l’évêque Brice fonde une maladrerie-léproserie sur un territoire qui devient par la suite une enclave épiscopale entre des terres seigneuriales. Quelques moines augustins envoyés en 1147 font rapidement prospérer le domaine. Les dons affluent. En 1163, une bulle papale érige le petit monastère en abbaye.

Elle traverse les siècles jusqu’à la Révolution avec quelques abbés célèbres, comme Jean Goheau, Louis De Mars, et l’architecte Philippe Delorme. L’abbé, seigneur des lieux, a droit de haute justice, de foire et de marché. Le marché est hebdomadaire, et la foire mensuelle est attestée dès le XIIe siècle.

À la Révolution, les biens sont vendus, et la nouvelle commune occupe le même territoire. En mars 1793, les habitants révoltés suivent Vrignault, de Vieillevigne, et Charette. Les massacres de février 1794 laissent le pays exsangue et ruiné, et la population suit avec soulagement la paix de La Jaunaye. Contractée entre Hoche, le nouveau commandant de l’Ouest, et les chefs vendéens le 17 février 1795, puis les chefs chouans de Bretagne le 20 avril, elle scelle la politique de pacification mise en place depuis 1795.

En 1796, aucun Genestonnais ne voulant être maire, la ville est rattachée provisoirement à Montbert. Geneston redevient commune le 1er janvier 1955.

Jour de foire sur la commune de Geneston dans les années 1900.
Jour de foire sur la commune de Geneston dans les années 1900.

Blason de la commune de Geneston

Blason de la commune de Geneston.
Blason de la commune de Geneston.

Description
De sable à l’agneau pascal d’argent portant bannière du même avec une croisette de gueules, accompagné en chef à dextre d’une étoile d’or.
Source : wikipedia.org











Situation géographique

Catégories : Non classé