Grand-Champ est une commune du département du Morbihan. Elle se trouve en Pays Vannetais dans le Haut-Vannetais. Elle se situe à 15 km au nord de la ville de Vannes.

Des informations sur Grand-Champ

Département : Morbihan
Arrondissement : Vannes
Canton : Grand-Champ
Intercommunalité : Golfe du Morbihan – Vannes Agglomération

Pays historique
: Le Vannetais
Pays traditionnel : Le Haut-Vannetais

Gentillé : Grégamistes
Population : 5 404 hab. (2017)
Densité : 80 hab./km²
Superficie : 67,34 km²

Adresse de la mairie : Place de la Mairie, 56390 Grand-Champ
Site internet : www.grandchamp.fr

Communes limitrophes : Moustoir-AcColpoLocmaria-Grand-ChampMeuconPlescopPlumergatBrandivy

Toponymie de Grand-Champ

Connue sous le nom de Gregam, cette commune est appelée en latin Grandi-Campo, en 1224. Le français Grand-Champ est à l’évidence une traduction de cette forme latine. Mais il n’est pas du tout assuré que le breton en soit également issu. Le plus probable est que la forme latine ne soit qu’un jeu de mot à partir d’un nom celtique. Gre pourrait alors remonter à Granni, génitif du nom du dieu solaire Grannos suivi d’un élément, kam, courbe, cercle.

En breton, la commune se nomme Gregam.

Histoire de la commune de Grand-Champ

Aux premiers siècles de notre ère, Grandi-Campo est un grand camp romain.

En 1138, le baron de Lanvaux, appartenant à l’une des plus anciennes maisons nobles de Bretagne, fonde l’abbaye de Lanvaux qu’il confie à des moines cisterciens. En 1247, le duc de Bretagne Jean Ier Le Roux avec lequel il a des démêlés, le fait emprisonner au château de Suscinio. L’abbaye reçoit alors une partie des terres de la baronnie démantelée.

En 1342, pendant la guerre de succession de Bretagne, Jean de Montfort, qui a des prétentions, est soutenue par Edouard III, roi d’Angleterre. Ce dernier envoie trois expéditions en Bretagne. Il participe à l’une d’elles et séjourne ainsi à Grand-Champ dans le but de préparer l’attaque de Vannes.

Au cours des XVIe et XVIIe siècles, à l’instigation des seigneurs locaux, chapelles et manoirs se multiplient. Au moment de la Révolution, la population de Grand-Champ prend fait et cause pour les chouans et s’oppose à la constitution civile du clergé. Le territoire est envahi à plusieurs reprises par les chouans qui coupent l’arbre de la Liberté, au cours de l’une de ces incursions, le 15 mars 1794.

La population de Grand-Champ se réduit de moitié vers la fin du XIXe siècle, avec la création des communes de Brandivy en 1862, Colpo en 1864 et Locmaria en 1889.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, Grand-Champ est occupé par les Allemands. Afin de préserver L’aérodrome de Meucon, ceux-ci vont jusqu’à installer un faux camp d’aviation destiné à attirer les raids alliés.

Aujourd’hui, Grand-Champ est une commune jeune qui compte plus de 12% d’exploitants agricoles.

La place du Champ-de-Foire dans le bourg de Grand-Champs au début des années 1900.
La place du Champ-de-Foire dans le bourg de Grand-Champs au début des années 1900.

Blason de la commune de Grand-Champs

Blason de la commune de Grand-Champs.
Blason de la commune de Grand-Champs.

Description
D’azur au chevron d’or, au chef d’hermine.
Source : wikipedia.org









Situation géographique

Catégories : Non classé