Landerneau est une ville du département du Finistère. Elle se trouve à 27 km à l’est de la ville de Brest au bord de la rivière Élorn.

Mise à jour le 06/08/2022.

Des informations sur Landerneau

Département : Finistère
Arrondissement : Brest
Canton : Landerneau
Intercommunalité : CC du Pays de Landerneau Daoulas

Pays historique
: Le Léon
Pays traditionnel : Le Haut-Léon

Gentilé
: Landernéens, Landernéennes
Population : 15 918 hab. (fleche verte 2019) – 15 781 hab. (2017)
Densité : 1 207 hab./km²
Superficie : 13,19 km²

Adresse de la mairie : 2, rue de la Tour d’Auvergne, 29800 Landerneau
Site internet
: www.landerneau.bzh

Communes limitrophes : Saint-ThonanPloudanielPlouédernPencranDirinonLa Forest-Landerneau

Quelques cartes
Carte de la Bretagne Carte du département du Finistère (29) en Bretagne. Carte du département du pays historique du Léon en Bretagne.
fleche verte Voir toutes les cartes.

Toponymie de Landerneau

L’origine du nom vient de l’ancien breton lann, ermitage et de saint Terneau.
En breton, la commune se nomme Landerne.

Histoire de la ville de Landerneau

Des l’époque gallo-romaine, l’habitat se développe progressivement le long de l’Élorn. Terneau, éponyme de la paroisse, serait, selon la légende, Ténénan ou Tinidor, né en Grande-Bretagne dans la paroisse dite Vallis Aequora.

Le saint rejoint l’Armorique au commencement du VIIe siècle. À trois lieues en amont de l’embouchure de l’Élorn sur la rive droite, il établit un petit ermitage appelé Lan-Tinidor, puis Landerneau. La ville adopte ensuite pour patron saint Houardon, successeur de saint Ténénan à la tête de l’évêché du Léon. Landerneau, chef-lieu de la vicomté de Léon, subit au IXe et Xe siècles les assauts des Normands.

Un château est construit qui devient le siège féodal de l’apanage des seigneurs de Léon. L’agglomération est assiégée en 1375 par le duc de Bretagne, avec l’aide des Anglais.

En 1592, Fontenelle s’empare de la ville par surprise et la pille. Sous le règne de Louis XIII et Louis XIV, Landerneau est l’entrepôt commercial du bas Léon.

Au XVIIe et XVIIIe siècles, la ville est prospère, comme en attestent les grands travaux réalisés sur les quais. Cette richesse est liée à l’activité toilière: lin, chanvre et coton y sont exportés.

L’arrivée du train en 1865 participe à l’abandon progressif de la rivière pour le transport des matériaux. Au milieu du XIXe siècle, est crée la Société linière du Finistère, qui comporte de grands ateliers mécanisés pour le filage et le tissage. Plusieurs industries importantes s’implantent dans la ville : brasserie, forge, construction de machines agricoles, savonnerie.

En 1911 est crée l’Office central des associations agricoles du Finistère et des Côtes-du-Nord, qui a son siège à Landerneau. Cette installation marque le début du développement des coopératives agricoles.

Le pont habité de Rohan au dessus de l'Élorn à Landerneau.
Le pont habité au dessus de l’Élorn à Landerneau. Carte postale du début des années 1900.

Blason de la ville de Landerneau

Blason de la ville de Landerneau.
Blason de la ville de Landerneau.

Description
D’azur au trois-mâts-carré d’or équipé de même, ayant au pavillon du mât d’artimon les armes de Rohan, qui sont de gueules à neuf mâcles d’or, posées 3, 3, et 3 ; au pavillon du grand mât les armes de Bretagne, qui sont d’hermine ; et au pavillon du mât de misaine, les armes de Léon, qui sont d’or au lion morné de sable.
Source : wikipedia.org



Situation géographique

Catégories : Non classé