Ploërmel est une commune du département du Morbihan. Elle se trouve en Pays de Saint-Malo dans Le Porhoët. Depuis le 1er janvier 2019, elle a Monterrein comme commune déléguée.

Des informations sur Ploërmel

Département : Morbihan
Arrondissement : Pontivy
Canton : Ploërmel
Intercommunalité : Ploërmel Communauté

Pays historique
: Le Pays de Saint-Malo
Pays traditionnel : Le Porhoët

Gentillé : Ploërmelais, Ploërmelaises
Population : 9 837 hab. (2017)
Densité : 168 hab./km²
Superficie : 58,44 km²

Adresse de la mairie : Place de la Mairie, 56800 Ploërmel
Site internet : www.ploermel.bzh

Communes limitrophes : LoyatCampénéacGourhelAuganCaroVal d’OustMontertelotGuillacTaupont

Toponymie de Ploërmel

L’origine du nom vient de la ploue, paroisse primitive remontant au haut Moyen Âge, fondée par saint Arthmael du vieux-breton arth, « ours » et mael, « prince », devenu depuis Armel en français et Arzhel en breton.

En breton, la commune se nomme Ploermael.

Toponymie de Monterrein

L’origine du nom vient sans doute du vieux-breton mouster, emprunté au latin monasterium, pour désigner plutôt une chapelle rurale qu’un monastère, suivi du nom de saint éponyme Rin, connu également à Plourin-lès-Morlaix et à Plourin-Ploudalmézeau.

En breton, la commune se nomme Mousterrin.

Histoire de la commune de Ploërmel

Ploërmel est fondée au VIe siècle par saint Armel, venu d’Irlande. Les remparts dont s’entoure la ville dès le XIIe siècle en font une place forte. Elle a du faire face à de nombreux sièges pendant les guerres que connaît la Bretagne du XIIe siècle au XVIe siècle. En 1351, durant la guerre de Cent Ans, Ploërmel est le témoin du célèbre combat des Trente.

Résidence des ducs de Bretagne, Ploërmel est à seize reprises le siège des états de Bretagne, qui tiennent leurs assises dans le couvent des Carmes, fondé par le duc Jean II en 1273.

Après la Révolution, Ploërmel devient sous-préfecture, et le reste jusqu’en 1926. Sous la Restauration, Jean-Marie de La Mennais fonde, avec le père Gabriel Deshayes, la congrégation des frères de l’Instruction chrétienne. En février 1904, des affrontements éclatent entre la troupe et la population par suite des expulsions des frères.

Autre période difficile : la guerre de 1939-1945. Ploërmel est occupée et bombardée. La ville est libérée le 4 août 1944.

La mairie de Ploërmel au début des années 1900.
La mairie de Ploërmel au début des années 1900.

Histoire de la commune de Monterrein

Monterrein, la plus petite commune du canton, dut successivement accueillir les populations du néolithique, puis les Celtes et les Romains. Ce n’est qu’près qu’arrivent les Bretons. Son nom est Henterran au IXe siècle, puis Monterrin au XVe siècle.

Monterrein relève du doyenné de Beignon, du diocèse de Saint-Malo et de la sénéchaussée de Ploërmel. En 1790, elle est érigée en commune et rattachée au canton de Caro. Un an plus tard son curé, refusant le serment schismatique, doit vendre une métairie de La Ville-Desnée appartenant à la Retraite des hommes de Vannes.

À partir de 1801, la commune appartient au canton de Malestroit ; elle acquiert, en 1802, le titre de paroisse.

Blason de la commune de Ploërmel

Blason de la commune de Ploërmel.
Blason de la commune de Ploërmel.

Description
D’hermine au léopard lionné de sable couronné d’azur tenant de sa patte dextre une bannière du même chargée de cinq mouchetures d’hermine d’argent ordonnées trois et deux.
Source : wikipedia.org






Situation géographique

Catégories : Non classé