Pluherlin est une commune du département du Morbihan. Elle se trouve en Pays Vannetais dans le Vannetais Gallo. Elle se situe à 36km à l’est de la ville de Vannes.

Des informations sur Pluherlin

Département : Morbihan
Arrondissement : Vannes
Canton : Questembert
Intercommunalité : Questembert Communauté

Pays historique
: Le Vannetais
Pays traditionnel : Le Vannetais Gallo

Gentillé : Pluherlinois, Pluherlinoises
Population : 1 528 hab. (2017)
Densité : 43 hab./km²
Superficie : 35,4 km²

Adresse de la mairie : 3 Rue Saint-Hernin, 56220 Pluherlin
Site internet : www.pluherlin.questembert-communaute.fr

Communes limitrophes : MolacPleucadeucSaint-CongardSaint-GravéMalansac Rochefort-en-TerreQuestembert

Toponymie de Pluherlin

L’origine du nom vient de la ploue, paroisse primitive remontant au haut Moyen Âge, fondée par saint Hoiarnin ou Hernin, nom vieux-breton formé sur la racine hoiarn, « fer », qui se retrouve dans Saint-Hernin (Finistère).

En breton, la commune se nomme Pluhernin.

Histoire de la commune de Pluherlin

Riche en vestiges préhistoriques, Pluherlin se distingue surtout par le site de Brambien, d’environ huit kilomètres de périmètre, où gisent encore au XIXe siècle plus de deux mille menhirs et plusieurs dolmens. Les âges du bronze et du fer parsèment les environs de traces significatives : haches de bronze, tombelles, souterrain artificiel.

Une forte implantation gallo-romaine laissera derrière elle plusieurs villas, un rare temple ou fanum à la Grée Mahé, des monnaies romaines et plus de cinquante statuettes de Venus et de Junon découvertes lors d’un défrichement. Les fouilles des ruines révèlent un point commun : le ravage par le feu dû aux invasions barbares de la fin du IIIe siècles.

Après une longue période de mutisme archéologique, Plebs Huiernim apparaît en 833 dans le cartulaire de Redon. On y apprend qu’un certain Rethwalart, malade et « la fin du monde approchant », donne aux moines une propriété.

Après les invasions normandes des IXe et Xe siècles, l’histoire de Pluherlin se même à celle de Rochefort où s’implante au XIe siècle la seigneurie du même nom. Pluherlin reste paroisse mère mais entre dans la mouvance de sa voisine sur le plan juridique.

Pluherlin est érigé en commune en 1790 et voit son territoire amputé de sa trève en 1802, après la signature du Concordat qui fait de Rochefort une paroisse.

Sans doute pillés, puis renversés au temps du christianisme naissant, réutilisés dans des constructions et enfin détruits pour les besoins de l’agriculture moderne, les menhirs et dolmens ont quasiment disparu.

Le château de Gournarva sur la commune de Pluherlin au début des années 1900.
Le château de Gournarva sur la commune de Pluherlin au début des années 1900.

Blason de la commune de Pluherlin

Blason de la commune de Pluherlin.
Blason de la commune de Pluherlin.

Description
Écartelé : au 1er d’argent à la croix d’azur, au 2e de gueules à un maillet en barre accompagné à senestre en pointe d’un burin en pal, le tout d’or, au 3e de gueules à un menhir d’or, au 4e d’argent à un moulin du même à la roue à aubes de sable soutenu d’une jumelle ondée d’azur.
Source : wikipedia.org



Situation géographique de Pluherlin

Catégories : Non classé