Questembert est une commune du département du Morbihan. Elle se trouve en Pays Vannetais dans le Vannetais Gallo. Elle se situe à 30 km à l’est de la ville de Vannes.

Des informations sur Questembert

Département : Morbihan
Arrondissement : Vannes
Canton : Questembert
Intercommunalité : Questembert Communauté

Pays historique
: Le Vannetais
Pays traditionnel : Le Vannetais Gallo

Gentillé : Questembertois, Questembertoises
Population : 7 585 hab. (2017)
Densité : 114 hab./km²
Superficie : 66,38 km²

Adresse de la mairie : Place du Général de Gaulle, 56230 Questembert
Site internet : www.mairie-questembert.fr

Communes limitrophes : La Vraie-CroixLarréMolacPluherlinMalansacLimerzelNoyal-MuzillacBerricSulniac

Toponymie de Questembert

L’allure germanique de ce nom bien breton est à l’origine de beaucoup d’élucubrations, alors que c’est très probablement le mot kistin, « châtaigniers » qui est en cause ici, suivi de berth, « brillant », « beau », « riche » en vieux-breton.

En breton, la commune se nomme Kistreberzh.

Histoire de la commune de Questembert

L’origine de Questembert remonte au moins à l’âge du bronze. On découvre en 1983 au village de Bodquignac, la « maison du tumulus », l’atelier d’un fondeur. 5 siècles av. J.-C., le territoire de Questembert appartient à la tribu celtique des Vénètes. De 58 à 56 av. J.-C., ceux-ci tiennent tête aux légions de Jules César mais sont vaincus lors d’une bataille navale en 56.

Au Ve siècle, le pays de Vannes dont dépend Questembert retrouve sa vitalité grâce à l’arrivée des Bretons d’outre-Manche, de même culture et de même langue que les Armoricains. Tous s’unissent pour empêcher les Mérovingiens et les Carolingiens de s’infiltrer dans le pays par la trouée de Redon propice aux invasions. Finalement, Nominoë, comte de Vannes et gouverneur de la Bretagne, réunit les hommes de la région et écrase en 845 l’armée franque de Charles le Chauve à Ballon près de Redon, sauvant ainsi l’indépendance bretonne, sa langue et sa civilisation.

Puis c’est au tour des Vikings normands d’être arrêtes en 890 à Questembert par le roi Alain surnommé le Grand. Pendant la période féodale, Questembert dépend en partie de la baronnie de Molac et de celle de Rochefort à laquelle est rattaché le château de Coëtbihan. Pendant cette période, les serfs sont affranchis – trois siècles avant l’ensemble de la France. La phrase bien connue En oll Vretoned e zo tudjentil, « tous les bretons sont gentilshommes », résume l’esprit de ce bouleversement social et politique.

Le 3 mars 1418 saint Vincent Ferrier célèbre à Questembert devant une immense foule et opère miracle sur miracle. Les années suivantes, de nombreux calvaires, chapelles, et fontaines sont construits et deviennent des centre de convergence religieuse et d’expression artistique.

En 1719, la conspiration des Talhoët dirigée contre le Régent, plus connue sous le nom de conspiration de Pont-Callec, a pour théâtre la région. Le 21 juin, 200 gentilshommes accompagnés de paysans bien armés campent à Kérédren en Questembert. Ils sont trahis et cette prise d’armes se termine par la décapitation de plusieurs chefs. La complainte du marquis de Pont-Callec, recueillie plus tard par La Villemarqué dans son Barzaz Breiz, est resté célèbre.

Les périodes de la Révolution, du Consulat et de l’Empire sont très troublées. La constitution civile du clergé et le serment imposé aux prêtres en exercice déclenchent aussitôt les protestations véhémentes des municipalités et les premières insurrections dans les campagnes. Dès le 13 février 1791, les paysans des cantons d’Elven, Questembert et Muzillac, s’insurgent et livrent combat près de Vannes autour de Rohic de Liziec.

Après l’occupation de Rochefort en mars 1793, les combats se déroulent surtout dans les cantons de Questembert et de Muzillac. En guise de représailles, la colonne infernale de François-Julien Le Batteux terrifie Questembert et Noyal-Muzillac. Les combats se poursuivent jusqu’au concordat de 1801 signé par Napoléon et les envoyés du pape. Ces troubles prennent fin après la quatrième chouannerie qui se déroule en 1815 durant les Cent-Jours.

Les joueurs de boules sur la place de Questembert au début des années 1900.
Les joueurs de boules sur la place de Questembert au début des années 1900.

Blason de la commune de Questembert

Blason de la commune de Questembert.
Blason de la commune de Questembert.

Description
D’or à un châtaignier arraché de sinople.
Source : wikipedia.org









Situation géographique

Catégories : Non classé