Saint-Servais est une commune du département des Côtes d’Armor. Elle se trouve en Cornouaille dans le Pays Fisel. Elle se situe à 31 km au sud-ouest de Guingamp.

Mise à jour le 04/10/2022.

Des informations sur Saint-Servais

Département : Côtes d’Armor
Arrondissement : Guingamp
Canton : Callac
Intercommunalité : Guingamp Paimpol Agglomération

Pays historique
: La Cornouaille
Pays traditionnel : Le Pays Fisel

Gentilé : Servaisiens, Servaisiennes
Population : 408 hab. (fleche verte 2019) – 405 hab. (2017)
Densité : 15 hab./km²
Superficie : 28,04 km²

Adresse de la mairie : 10 Place Anatole le Braz, 22160 Saint-Servais

Communes limitrophes : CallacBulat-PestivienMaël-PestivienSaint-NicodèmeLocarnDuault

Quelques cartes
Carte de la Bretagne Carte du département du des Côtes d'Armor (22) en Bretagne. Carte du pays historique de Cornouaille en Bretagne.
fleche verte Voir toutes les cartes.

Toponymie de Saint-Servais

Saint Servais est un évêque de Flandre du Ve siècle. Il se serait substitué au bas Moyen Âge à saint Gervais, traduction phonétique du breton Jelvest, saint Sylvestre.

En breton, la commune se nomme Sant-Servez-Kallag.

Histoire de la commune de Saint-Servais

De nombreux mégalithes jalonnent ce territoire, dont la Dent de Saint-Servais, haute de plus de 7 mètres, et les menhirs jumeaux de Kerbernès (Cl. M. H. 1925).

Saint-Servais est avant la Révolution une trève de Burthulet, dépendante de la paroisse de Duault, dans le fief du seigneur de Quelen. Les ducs de Bretagne font construire un parc au XIIIe siècle dans la forêt de Duault, où sont élevés des sangliers.

Dès le XVIe siècle, le bourg de Saint-Servais, constitué autour de la chapelle, est un lieu de pèlerinage où dix mille Bretons affluent au pardon du 13 mai pour assister à la procession de la bannière et de la statue du saint, connu pour protéger les récoltes contre le gel.

De nombreux désordres sont relatés : en 1675, au moment de la révolte « du Papier timbré », la dame de Kerlouet et le procureur fiscal de la juridiction sont molestés.

Au XVIIIe siècle, des combats entre Cornouaillais et Vannetais sont relatés, les deux communautés voulant s’approprier le protection du saint, au point que la statue est plusieurs fois détruite et remplacée. Le pardon est interdit en 1766, mais se poursuit cependant.

Saint-Servais devient une paroisse en 1855, date à laquelle est définitivement interdit le pardon, sur ordonnance épiscopale.

La commune de Saint-Servais est officialisée en 1869, englobant Burthulet, rattaché depuis 1790 à Duault.

Le clocher de L'église Saint-Servais sur la commune de Saint-Servais au début des années 1900.
Le clocher de L’église Saint-Servais sur la commune de Saint-Servais au début des années 1900.

Situation géographique

Catégories : Non classé