Villeneuve-en-Retz est une commune du département de Loire-Atlantique. Elle se situe en Pays Nantais dans le Pays de Retz. Elle se trouve à 41km au sud de la ville de Saint-Nazaire.

Mise à jour le 07/09/2022.

Des informations sur Villeneuve-en-Retz

Département : Loire-Atlantique
Arrondissement : Saint-Nazaire
Canton : Machecoul
Intercommunalité : Pornic, Agglo du Pays de Retz

Pays historique
: Le Pays Nantais
Pays traditionnel : Le Pays de Retz

Gentilé
: Villeretziens, villeretziennes
Population : 4 962 hab. (2019)
Densité : 67 hab./km²
Superficie : 73,68 km²

Adresse de la mairie
: Place Pierre Mourain, 44580 Villeneuve-en-Retz
Site internet : villeneuvenretz.fr

Communes limitrophes : Les Moutiers-en-RetzPornicSaint-Hilaire-de-ChaléonsSainte-PazanneMachecoul-Saint-Même

Toponymie de Villeneuve-en-Retz

Villeneuve-en-Retz est une commune nouvelle du département de Loire-Atlantique. Elle regroupe depuis le 1er janvier 2016 les anciennes communes de Bourgneuf-en-Retz et Fresnay-en-Retz.

Toponymie de Bourgneuf-en-Retz

L’origine du nom : le « bourg neuf » de Saint-Cyr-en-Retz doit son développement au retrait progressif de la mer qui baigne encore au début de Moyen Âge les coteaux de Saint-Cyr. La population du nouveau bourg a dépassé celle de l’ancien, l’ensemble a pris le nom de « bourg neuf », puis Bourgneuf.

En breton, la commune se nomme Bourc’hnevez-Raez.

Toponymie de Fresnay-en-Retz

L’origine du nom vient du latin fraximus, frêne.

En breton, la commune se nomme Onnod-Raez.

Histoire des communes de Bourgneuf-en-Retz

Histoire de la commune de Bourgneuf-en-Retz

La baie de Bourgneuf se prolongeait autrefois dans les terres jusqu’aux porte de Machecoul. L’histoire de la commune est intimement liée au retrait de la mer. Les Gaulois installent des fours à sel aux Champs-Plats, au Boisaunin et à La Taillée.

Le premier bourg, Saint-Cyr-en-Retz, remonterait à l’époque mérovingienne, voire romaine. Le Bourg-Neuf naît au XIe siècle. Un petit fort dominait à la fois le prieuré Saint-Laurnet et l’ancien port. Au XIVe siècle est fondé le couvent Saint-François-des-Cordeliers dans lequel, un siècle plus tard, le puissant seigneur Gilles de Rais n’hésitera pas à commettre l’un de ses crimes de pédophilie.

Avec le comblement progressif de la baie, les marais salants et le commerce du sel deviennent la première ressource des habitants. Le port de Bourgneuf connaît son apogée au XVIIe siècle, et « la Baye de Bretagne » exporte son sel dans toute l’Europe du Nord. On compte en 1552 jusqu’à 200 navires de commerce dans la rade.

À la Révolution, la paroisse est encore prospère. Le premier maire de Bourgneuf, Pierre Mourain, est député à la Législative. Il est massacré en 1793 par les Vendéens, la commune se remet doucement des troubles révolutionnaires, mais la proximité des marais et la rareté de l’eau potable entraînent une situation sanitaire préoccupante. En 1854, le choléra et le typhus font encore une centaine de morts.

La voie ferrée Nantes – Pornic passe à Bourgneuf en 1875. Aujourd’hui la mer ne baigne plus les rivages de Bourgneuf et les marais salants qui ont fait son ancienne prospérité ont tous disparus. La commune mise plutôt sur les activités artisanales en liaison avec le littoral balnéaire proche.

Histoire de la commune de Fresnay-en-Retz

Situé sur l’ancien rivage du Golfe de Machecoul, le bourg de Fresnay s’est développé au pied du domaine de La Noë-Briord, dans la commune de Bourgneuf. Les habitants ont exploité les premiers marais salants de la région lors du retrait de la mer.

Les plus anciens documents d’archives remontent à 1158. Ils mentionnent une donation de terres d’un seigneur de Fresnay à une abbaye. Puis différents sires de Fresnay s’illustrent dans des combats aux côtés des sires de Clisson et des ducs de Bretagne. À la limite des marais, le domaine de Loyau est érigé en vicomté en 1490 puis devient la propriété des ducs de Retz.

Près du bourg s’étend la seigneurie de La Salle. Elle dispose d’un four banal dans le village et de multiples droits parmi lesquels celui sur les mesures le jour de la foire et toute l’année en ce qui concerne le vin.

Pendant les guerres de religion, Fresnay est traversé par les troupes catholiques, protestantes et même royales. Le pays, exsangue, doit loger et nourrir les soldats amis ou ennemis.

En 1791, l’église de Fresnay est fermée d’autorité. Les habitants, mécontents, sont parmi les premiers à prendre le parti de l’insurrection sous la conduite de l’ancien seigneur de La Salle, le marquis de La Roche-Saint-André, puis de Charette. Lors qu’arrivent les troupes républicaines, les insurgés se réfugient dans les marais. Mais le bourg souffre des représailles.

À la fin du XIXe siècle, une importante laiterie est bâtie et constitue l’activité principale du bourg jusqu’à sa fermeture en 1990.

Situation géographique de Villeneuve-en-Retz

Catégories : CommunesLoire-Atlantique