Locqueltas est une commune du département du Morbihan. Elle se trouve en Pays Vannetais dans le Haut-Vannetais. Elle se situe à 14 km au nord de la ville de Vannes.

Des informations sur Locqueltas

Département : Morbihan
Arrondissement : Vannes
Canton : Grand-Champ
Intercommunalité : Golfe du Morbihan – Vannes Agglomération

Pays historique
: Le Vannetais
Pays traditionnel : Le Haut-Vannetais

Gentillé : Locqueltais, Locqueltaises
Population : 1 758 hab. (2017)
Densité : 90 hab./km²
Superficie : 19,46 km²

Adresse de la mairie : Place de l’Église, 56390 Locqueltas
Site internet : www.locqueltas.fr

Communes limitrophes : ColpoSaint-Jean-BrévalayPlaudrenMonterblancSaint-AvéMeuconLocmaria-Grand-Champ

Toponymie de Locqueltas

L’origine du nom vient du breton lok, « lieu consacré, monastère », et Uueltas (breton moderne : Gweltas), saint éponyme : le monastère dédié à saintGildas.

En breton, la commune se nomme Lokeltaz.

Histoire de la commune de Locqueltas

Traversé par le Loch, le territoire de Locqueltas présente un plan étiré dans la hauteur. Il est limité au nord par Saint-Jean-Brévelay, à l’est par Plaudren et Monterblanc, au sud par Saint-Avé et Meucon, à l’ouest par Locmaria-Grand-Champ. À l’est, cette limite correspond à l’ancien tracé de la voie romaine qui reliait Vannes à Corseul en croisant celle d’Angers à Carhaix au village de Kerfloch, en Plaudren.

Les communes voisines possèdent des mégalithes et des vestiges gallo-romain. À Locqueltas ont été répertoriés plusieurs ossaria, monuments funéraires de l’époque gallo-romaine. Il subsiste de très nombreuses portions de talus avec appareil en épi, en vogue chez les Romains, forme réutilisée dans les constructions du Moyen Âge.

Locqueltas doit son nom à saint Gildas à qui l’on attribue la fondation de l’abbaye de Rhuys. Né en Écosse, après avoir étudié auprès de saint Iltud, saint Gildas se serait d’abord réfugié sur l’île de Houat vers 520, avant de s’installer dans la presqu’île. Conseiller de Waroc, comte de Vannes, saint Gildas meurt en 570. Son culte se répand au début du XIe siècle.

Sous l’ancien régime, Locqueltas relève du comté de Largoët, dans la sénéchaussée de Vannes. Plusieurs seigneuries y ont manoir et fief : celle de Locqueltas, Trédec au sud-est, Bodalic et Kerguélo au sud, enfin celle de Camzon au nord, de loin la plus importante. En 1800, la bataille du Pont-du-Loch qui met fin aux troubles de la chouannerie s’étend jusqu’à Morbouleau. Trève de Plaudren jusqu’à la Révolution, Locqueltas fait d’abord partie du canton de Saint-Avé, puis de Grand-Champ à partir de 1801 ; La paroisse est rattachée à celle de Locmaria-Grand-Champ en 1802.

Émus à l’idée d’une suppression de la résidence du desservant, les paroissiens protestent et obtiennent, grâce à l’appui de leur député, Achille Vigier, et de leur évêque, la création d’une paroisse à part entière par ordonnance du 23 juin 1842. Locqueltas n’est érigé en commune que le 17 février 1864.

L’histoire de Locqueltas est marquée par un tragique événement : un incendie ravage le bourg le 18 juillet 1887. Douze maisons, la plupart couvertes de chaume, sont entièrement détruites. Par chance, l’église, nouvellement reconstruite, et la maison de la communauté des sœurs sont épargnées.

La commune a été amputée de sa partie sud en 1874, 1876 pour permettre la création du camp militaire de Meucon. Les expropriations ont eu pour conséquence la disparition des chaumières ; les indemnités versées ont permis de construire des maisons à étages dans les années 1875, 1880 en limite du camp, mais aussi au bourg.

En 1892, est décidé la création d’une ligne de chemin de fer La Roche-Bernard à Locminé par Vannes. Le premier train s’arrête à la gare de Morbouleau en octobre 1902, le dernier en mars 1947. Le développement agricole de Locqueltas doit beaucoup à l’implantation d’une coopérative dans ce village.

En 1918, le petit train amène les Américains à Locqueltas où ils établissent un camp aux installations modernes. Suivant peut-être leur exemple, Locqueltas est l’une des premières communes rurales à réaliser l’électrification de son bourg en 1932, puis des campagnes en 1936.

La plage de Locqueltas au début des années 1900.
La plage de Locqueltas au début des années 1900.

Blason de la commune de Locqueltas

Blason de la commune de Locqueltas.
Blason de la commune de Locqueltas.

Description
D’azur au chevron d’argent chargé de trois mouchetures d’hermine de sable, accompagné en chef de deux gerbes de blé d’or et en pointe d’une fleur de lys de mer d’argent.
Source : wikipedia.org






Situation géographique

Catégories : Non classé