Loperhet est une commune du département du Finistère. Elle se trouve à 16 km à l’est de la ville de Brest entre les rives de l’Élorn et la rade de Brest.

Mise à jour le 09/08/2022.

Des informations sur Loperhet

Département : Finistère
Arrondissement : Brest
Canton : Pont-de-Buis-lès-Quimerch
Intercommunalité : CC du Pays de Landerneau-Daoulas

Pays historique : La Cornouaille
Pays traditionnel : Plougastel

Gentilé
: Loperhetois, Loperhetoises
Population : 3 910 hab. (fleche verte 2019) – 3 760 hab. (2017)
Densité : 193 hab./km²
Superficie : 20,31 km²

Adresse de la mairie :
119 Rue René Goubin, 29470 Loperhet
Site internet
: www.loperhet.bzh

Communes limitrophes : Plougastel-DaoulasDirinon

Quelques cartes
Carte de la Bretagne Carte du département du Finistère (29) en Bretagne. Carte du pays historique de Cornouaille en Bretagne.
fleche verte Voir toutes les cartes.

Toponymie de Loperhet

L’origine du nom vient du breton loc, lieu consacré et de sainte Berc’het, Brigitte.
En breton, la commune se nomme Loperc’hed.

Histoire de la commune de Loperhet

Quelques traces d’occupation remontant à la préhistoire subsistent, ainsi que les vestiges d’une motte féodale à Roc’hellou, au sud-ouest de la commune.

Le document le plus ancien mentionnant la commune, est la confirmation par Hervé de Léon d’une donation du lieu, faite par son père Guiomar et sa mère Nobile aux chanoines réguliers de l’abbaye de Daoulas, qui date de 1186. Loperhet est alors un prieuré de Daoulas.

À Saint-Jacob, situé près du site de Loperhet, un hôpital et une chapelle sont construits sur le trajet d’un chemin de pèlerinage allant du sud du Finistère au sanctuaire de Saint-Michel à Lesneven. Les deux bâtiments, qui dateraient des XIIe XIIIe siècles, ont disparu.

Au XVe siècle, la découverte d’un gisement de kersantite à Kersanton génère une activité importante. Il est utilisé, pour la première fois, pour l’édification de l’église du Folgoët, qui date de 1425. L’activité de ces carrières décline à la fin du XIXe siècle et cesse dans la moitié du XXe siècle.

La situation de la commune, à proximité de la mer, favorise également l’activité maritime. Au XIXe siècle, cinq moulins à eau servent à moudre le blé, le sarrasin, le seigle et l’orge apportés par les paysans. En 1925, deux d’entre eux fonctionnent encore. À Creac’h-ar-Moal, le moulin à vent disparaît pendant le Seconde Guerre mondiale. Il est dynamité par les allemands, qui pensent qu’il sert de repère aux avions bombardiers des Alliés.

Après-guerre, Loperhet devient une localité de résidence pour une population qui travaille principalement à Brest ou dans la région ; Entre 1975 et 1990, la population connaît une augmentation de 110%.

L'entrée du bourg de Loperhet dans les années 1900.
L’entrée du bourg de Loperhet. Carte postale du début des années 1900.

Blason de la commune de Loperhet

Blason de la commune de Loperhet.
Blason de la commune de Loperhet.

Description
Coupé engrêlé : au premier d’argent aux trois mouchetures d’hermine de sable et aux deux trèfles de sinople, ordonnés 3 et 2, au second d’azur au voilier d’or.
source : wikipedia.org






Situation géographique

Catégories : Non classé