Pléchâtel est une commune du département d’Ille-et-Vilaine. Elle se trouve en Pays Rennais dans le Pays de Rennes. Elle se situe à 44 km au nord-est de la ville de Redon.

Des informations sur Pléchâtel

Département : Ille-et-Vilaine
Arrondissement : Redon
Canton : Bain-de-Bretagne
Intercommunalité : Bretagne Porte de Loire Communauté

Pays historique
: Le Pays Rennais
Pays traditionnel : Le Pays de Rennes

Gentilé : Pléchâtellois, Pléchâtelloises
Population : 2 828 hab. (2018)
Densité : 78 hab./km²
Superficie : 36,32 km²

Adresse de la mairie : 1 Place de la Mairie, 35470 Pléchâtel
Site internet : www.plechatel.fr

Communes limitrophes : Saint-Malo-de-PhilySaint-SenouxBourg-des-ComptesPolignéPancéBain-de-Bretagne – Guipry-Messac

Toponymie de Pléchâtel

L’origine du nom vient du latin plebs castel, « la paroisse du château ».

En breton, la commune se nomme Plegastell.

Histoire de la commune de Pléchâtel

De nombreux vestiges préhistoriques et antiques ont été retrouvés sur le territoire de la commune, tels que des galets aménagés datant de – 650 000 ans, des outils, armes et bracelets préhistoriques, des mégalithes, des traces d’habitat néolithique, des meules gauloises, des villas et des thermes gallo-romains. La voie romaine Angers-Carhaix croise celle de Nantes à Rennes, sur les landes de Bagaron, avant de franchir la Vilaine au Pont-Neuf.

Pléchâtel n’échappe pas aux luttes entre tribus bretonnes et franques à partir du Ve siècle, puis aux hordes normandes des IXe et Xe siècles. Au XIe siècle, les moines de Redon fondent le prieuré. Les toponymes, les traces de mottes castrales et de fortifications précaires au Châtelliers, à Rochefort, à Riadum et à la Motte-Marlin attestent l’importance du Semnon et de la Vilaine. Les seigneuries et maisons nobles, Mainténiac, Le Plessis-Bardoult, La Touche, la Pungerais et Trélan, se partagent le territoire au gré des alliances. La poussée protestante de la Réforme trouve relais au château du Plessis-Bardoult à la fin du XVIe siècle.

Les activités sidérurgiques persistent de l’âge du fer à l’orée de la Grande Guerre. Les ardoisières de Riadun, ouvertes au XVIIIe siècle, emploient jusqu’à 150 ouvriers au XIXe siècle. Elle connaissent un essor important après la construction de la ligne de chemin de fer Rennes-Redon dans les années 1860, avec jusqu’à sept puits en exploitation, mais doivent fermer en 1901 en raison de la qualité irrégulière du matériau de base. Le 16 juillet 1944, 10 tonnes d’armes et de matériel à destination de la Résistance sont largués sur les landes de Bagaron.

La chapelle du Sacré-Cœur sur la commune de Pléchâtel au début des années 1900.
La chapelle du Sacré-Cœur sur la commune de Pléchâtel au début des années 1900.

Situation géographique

Catégories : Non classé