Trézilidé est une petite commune du département du Finistère. Elle se trouve à 30 km à l’ouest de la ville de Morlaix dans le pays du Léon.

Mise à jour le 09/08/2022.

Des informations sur Trézilidé

Département : Finistère
Arrondissement : Morlaix
Canton : Landivisiau
Intercommunalité : CC du Pays de Landivisiau

Pays historique
: Le Léon
Pays traditionnel : Le Haut-Léon

Gentilé
: Trézilidiens, Trézilidiennes
Population : 392 hab. (fleche verte 2019) – 382 hab. (2017)
Densité : 85 hab./km²
Superficie : 4,60 km²

Adresse de la mairie
: Le bourg, 29440 Trézilidé
Site internet
: www.mairie-trezilide.fr

Communes limitrophes : TréflaouénanMespaulPlouvornPlougourvestPlougarSaint-Vougay

Quelques cartes
Carte de la Bretagne Carte du département du Finistère (29) en Bretagne. Carte du département du pays historique du Léon en Bretagne.
fleche verte Voir toutes les cartes.

Toponymie de Trézilidé

L’origine du nom vient de l’ancien breton treb, village et d’un second élément obscur.
En breton, la commune se nomme Trezilide.

Histoire de la commune de Trézilidé

Ancienne trève de Tréflaouénan, Trézilidé est un démembrement de la paroisse primitive de Plouzévédé, postérieurement sans doute à 1330.

La commune compte une motte féodale ainsi que plusieurs manoirs.

En 1839, Trézilidé est érigé en paroisse. Son patron, saint Péran, figure parmi les saints les plus connus de la Cornouaille anglaise, où il protège les mineurs d’étain. Il est le compagnon de saint Ké, patron de la commune voisine de Cléder et originaire d’Irlande. Saint Péran n’est jamais venu en Bretagne, mais son culte est introduit au Xe siècle par des habitants de Cléder émigrés en Cornouailles. En rentrant au pays, ceux-ci ramènent quelques-unes des reliques du saint. Saint Péran aurait rendu la vue au roi Corbanus et ce miracle trouve peut-être un écho dans l’origine du nom de la commune.

Au XIXe et XXe siècle, Trézilidé est une commune rurale.

Situation géographique

Catégories : Non classé