Lampaul-Guimiliau est une commune rurale du département du Finistère. Elle se situe à 22km à l’ouest de la ville de Morlaix.

Mise à jour le 09/08/2022.

Des informations sur Lampaul-Guimiliau

Département : Finistère
Arrondissement : Morlaix
Canton : Landivisiau
Intercommunalité : CC du Pays de Landivisiau

Pays historique : Le Léon
Pays traditionnel : Le Haut-Léon

Gentilé
: Lampaulais, Lampaulaises
Population : 2 028 hab. ( 2019) – 2 058 hab. (2017)
Densité : 116 hab./km²
Superficie : 17,48 km²

Adresse de la mairie :
6 Place du Villers, 29400 Lampaul-Guimiliau
Site internet
: www.mairie-lampaul-guimiliau.fr

Communes limitrophes : LandivisiauGuiclanGuimiliauSaint-SauveurLocmélarLoc-Eguiner

Quelques cartes
Carte de la Bretagne Carte du département du Finistère (29) en Bretagne. Carte du département du pays historique du Léon en Bretagne.
fleche verte Voir toutes les cartes.

Toponymie de Lampaul-Guimiliau

L’origine du nom vient du breton lan, ermitage, monastère, et de saint Paul Aurélien et de Guimiliau.
En breton, la commune se nomme Lambaol-Gwimilio.

Histoire de la commune de Lampaul-Guimiliau

Le site de Lampaul est occupé dès le Paléolithique, comme l’attestent les pierres polies découvertes sur le territoire.

De l’époque romaine, cette croix date la route Carhaix – l’Aber-Wrac’h, qui traverse la commune du sud-est au nord-ouest. Le périple de saint Paul-Aurélien à travers le Léon le mène jusqu’au site de Lampaul, où il crée un établissement monastique avant de se retirer à l’Île de Batz, puis d’être élu évêque du Léon.

D’abord mentionnée sous la forme de Lampaul-Bodénès (de Bot, demeure, et enez, île), l’agglomération est d’abord une trève de Guimiliau. Deux familles nobles se distinguent par la suite au sein de la paroisse, les Le Sénéchal, sieurs de Lézérazien, et les De Brézal, à l’origine de la chapelle Sainte-Anne.

Dès le XVe siècle, l’artisanat de la toile connaît une forte expansion. Lampaul se spécialise également dans les tanneries ; elle en compte au moins une trentaine au début du XIXe siècle.

L’élevage du cheval y occupe une certaine importance mais décline au profit de la volaille et du porc après le Seconde Guerre mondiale.

Le clocher de l'église Notre-Dame à Lampaul-Guimiliau au début des années 1900.
Vue du clocher et du porche de l’église Notre-Dame de Lampaul-Guimiliau. Carte postale du début des années 1900.

Blason de la commune de Lampaul-Guimiliau

Blason de la commune de Lampaul-Guimiliau.
Blason de la commune de Lampaul-Guimiliau.

Description
De sinople à la came d’un moulin à tan d’or posée en barre et cantonnée de six besants du même, ordonnés 1 et 2 dans l’angle dextre en chef et 2 et 1 dans l’angle senestre en pointe, au chef d’argent chargé d’un dragon de sable.

Détail
La came est une pièce actionnant les pilons des anciens moulins à tan broyant l’écorce de chêne utilisée en tanneries. Le dragon rappelle la légende de Saint-Paul, fondateur de la paroisse au VIe siècle.
Source : wikipedia.org

Situation géographique

Catégories : Non classé