Plounéventer est une commune du département du Finistère. Elle se trouve à 33 km à l’ouest de la ville de Morlaix dans le pays du Léon.

Mise à jour le 06/08/2022.

Des informations sur Plounéventer

Département : Finistère
Arrondissement : Morlaix
Canton : Landivisiau
Intercommunalité : CC du Pays de Landivisiau

Pays historique
: Le Léon
Pays traditionnel : Le Haut Léon

Gentilé
: Plounéventériens, Plounéventériennes
Population : 2 084 hab. ( 2019) – 2 088 hab. (2017)
Densité : 76 hab./km²
Superficie : 27,28 km²

Adresse de la mairie
: 2 Rue de la Mairie, 29400 Plounéventer
Site internet
: www.plouneventer.fr

Communes limitrophes : LanhouarneauSaint-VougaySaint-DerrienBodilisSaint-ServaisLa Roche-MauriceLanneuffretPlouédernTrémaouézanPloudanielSaint-Méen

Quelques cartes
Carte de la Bretagne Carte du département du Finistère (29) en Bretagne. Carte du département du pays historique du Léon en Bretagne.
fleche verte Voir toutes les cartes.

Toponymie de Plounéventer

L’origine du nom vient du vieux breton ploe, paroisse, et de saint Néventer.
En breton, la commune se nomme Gwineventer

Histoire de la commune de Plounéventer

Comme sur tout le plateau qui donne sur l’Élorn, des traces du Néolithique ont été trouvées au sud de la communes. Haches polies, nécropoles, menhir ou dolmen attestent une occupation précoce du territoire. Des haches de l’âge du bronze ont été répertoriées à Keriogan, un embryon de ville d’époque celtique avec de nombreux souterrains devenu la ville de Vorganium à Kerillien.

À l’époque des migrations bretonnes, au haut Moyen-Âge, cette agglomération est abandonnée, au profit d’une paroisse bretonne primitive, ou ploe. Dès le XVe siècle, Plounéventer est l’un des hauts lieux léonards de l’artisanat de la toile de lin, dont l’apogée se situe vers 1680. Un groupe de marchands prend alors en main tout se qui touche à la toile, mais aussi le gouvernement de la fabrique paroissiale, appelée aussi le « corps politique ».

Les événements de la Révolution occasionnent quelques troubles, notamment le saccage des statues, d’armoiries et de croix, et plusieurs habitants risquent la guillotine, surtout après la bataille de Kerguidu.

Du fait du régime censitaire, la destinée de la commune est entre les mains des Julods, membres de familles de marchands toiliers du haut Léon, qui tiennent la mairie jusqu’au lendemain de la Première Guerre mondiale.

En 1878, les bénédictins fondent l’abbaye de Kerbénéat au sud de la commune. La paroisse de Plounéventer englobait Saint-Servais, devenu trève en 1587 et commune en 1792, et Saint-Derrien, paroisse en 1845 et commune en 1882.

En 1948, le territoire municipal perd 200 hectares au profit de La Roche-Maurice, et 20 hectares en 1964 lors de la construction de la base aéronavale.

L'église Saint-Néventer dans le bourg de Plounéventer au début des années 1900.
Vue d’ensemble de l’église Saint-Néventer de Plounéventer. Carte postale du début des années 1900.

Blason de la commune de Plounéventer

Blason de la commune de Plounéventer.
Blason de la commune de Plounéventer.

Description
Parti : au premier d’azur à la jumelle d’or ployée, contre-ployée et jointe en abîme, accompagnée de deux fleurs de lys du même, au second d’or à une ombre d’épi de blé, à la tête de cheval de sable contournée, brochant sur l’épi ; le tout sommé d’un chef d’argent chargé de cinq mouchetures d’hermine de sable ; le tout enfermé dans une bordure d’argent chargée de trois chevrons d’azur.
Source : wikipedia.org



Situation géographique

Catégories : Non classé