Plonévez-du-Faou est une commune rurale du département du Finistère. Elle se trouve à 22 km à l’ouest de Carhaix dans le pays Dardoup.

Mise à jour le 10/08/2022.

Des informations sur Plonévez-du-Faou

Département : Finistère
Arrondissement : Châteaulin
Canton : Carhaix-Plouguer
Intercommunalité : CC de Haute Cornouaille

Pays historique
: La Cornouaille
Pays traditionnel : Le Pays Dardoup

Gentilé : Plonévéziens, Plonévéziennes
Population : 2 108 hab. (fleche verte 2019) – 2 105 hab. (2017)
Densité : 26 hab./km²
Superficie : 80,73 km²

Adresse de la mairie : 2 Rue des Frères Floch, 29530 Plonévez-du-Faou
Site internet : www.plonevezdufaou.fr/

Communes limitrophes : Loqueffret – PlouyéCollorecLandeleauSpézetChâteauneuf-du-FaouLennonLe Cloître-PleybenLannédernLoqueffret

Quelques cartes
Carte de la Bretagne Carte du département du Finistère (29) en Bretagne. Carte du pays historique de Cornouaille en Bretagne.
fleche verte Voir toutes les cartes.

Toponymie de Plonévez-du-Faou

L’origine du nom vient du breton plou, paroisse, de nevez, nouveau, et de fou, plou, du latin pagus, pays.
En breton, la commune se nomme Plonevez-ar-Faou.

Histoire de la commune de Plonévez-du-Faou

Quelques mégalithes et des tumuli constituent les plus anciennes traces de peuplement dans la commune. Par la suite, un camp antique à Tréambon et plusieurs souterrains, ainsi qu’un trésor de monnaies osismes témoignent de l’occupation du territoire à l’âge du bronze puis à l’âge du fer.

De l’époque romaines existent plusieurs témoignages. Notamment un trésor de monnaies, presque toutes du IIe siècles, découvert à Créac’h-Madiec.

Lors de sa création vers le VIIIe siècle, par démembrement de la paroisse de Plouyé, la paroisse de Plonévez-du-Faou comprend Landeleau, Châteauneuf-du-Faou, Collorec et une partie de Loqueffret.

Au XIe siècle elle n’englobe plus que le territoire de Collorec. Au XIVe et XVe siècles, la chapelle Saint-Herbot, devenue prieuré et lieu de pèlerinage réputé, attire le mécénat des nobles des environs.

Du XVIIe siècle au XIXe siècles, quelques familles prospèrent grâce au commerces des bovins et des chevaux, comme en témoignent leurs maisons disséminées dans la campagne.

Pourtant en 1675, la misère pousse les habitants de Plonévez-du-Faou à rejoindre les bonnets rouges. Les paroissiens doivent payer l’amende la plus forte de tout le Poher pour leur participation à l’incendie du château de Kergoat, à Saint-Hernin.

En 1820, la paroisse de Quilliou, avec ses onze hameaux, est rattachée à Plonevez, tandis que Collorec devient une paroisse indépendante. La population augmente puis, vers 1946, décline jusqu’à diminuer de moitié.

En superficie, la commune de Plonévez est toujours la troisième du Finistère, après Scaër et Crozon.

L'église, la tour et le portail de l'église Saint-Herbot sur la commune de Plonévez-du-Faou.
L’église, la tour et le portail de l’église Saint-Herbot sur la commune de Plonévez-du-Faou.. Carte postale du début des années 1900.

Blason de la commune de Plonévez-du-Faou

Blason de la commune de Plonévez-du-Faou.
Blason de la commune de Plonévez-du-Faou.

Description
D’or au tourteau de gueules chargé d’un lion léopardé du champ, accompagné à dextre d’un rameau de chêne et à senestre d’un rameau de hêtre, le tout de sinople, fruité aussi d’or, leurs tiges passées en sautoir, au chef de sable chargé de sept fusées d’argent, la quatrième surchargée d’une moucheture d’hermine aussi de sable.
Source : wikipedia.org



Situation géographique

Catégories : Non classé